Carnaval 2013 : Cap sur le Cap

 

Avec un thème pas original, trop long et qui semble pensé à la va-vite, le coup d’envoi du carnaval 2013 est officiellement donné. Le ministre de la Culture, Jean Mario Dupuy, au cours d’une conférence donnée mercredi matin dans la salle de presse du ministère, au Champs de Mars, a présenté le comité qui organisera le carnaval national qui se tiendra cette année au Cap-Haïtien. Le ministre a aussi dévoilé le thème sous lequel se tiendra ces festivités : « An n’ pote kole ; yon Ayisyen, yon pye bwa ».

Le Cap-Haïtien (nord du pays) accueillera le carnaval national 2013. La décision vient du président de la République, et elle s’inscrit dans le cadre des activités de décentralisation des biens et richesses tant rêvée par Michel Joseph Martelly, notre président. Port-au-Prince, la capitale économique du pays, devient le berceau du carnaval des Fleurs qui se tient désormais chaque été. Si cette décision a été décriée l’année dernière, elle semble ne pas avoir trop dérangé les Port-au-princiens aujourd’hui.

Les créateurs artistiques et groupes musicaux qui présenteront leurs créations afin de participer les 10, 11 et 12 février prochains au défilé doivent tenir compte du thème principal présenté par le ministre Dupuy. Le responsable des activités culturelles du gouvernement a, avant de dévoiler le thème national, pris le temps d’étaler l’importance de ce choix qui va vers le dynamisme de reboisement et de la protection de l’environnement du pouvoir en place. Toutes les productions artistiques se tourneront autour de « An n’ pote kole ; yon Ayisyen, yon pye bwa », thème national ; et « Istwa n’ se idantite n’ », thème régional proposé par le comité du Cap.

Le ministre de la Culture, Jean Mario Dupuy, qui n’a de cesse cité le président Martelly, a fait la présentation officielle du comité créé par arrêté présidentiel du 8 janvier. Chargé de l’organisation des festivités dans la métropole du Nord, ce comité comporte Jean Mario Dupuy, président d’honneur ; Stéphanie Villedrouin, vice-président d’honneur ; Gilbert Bailly, représentant de la chambre du Commerce et de l’Industrie d’Haïti, président; Stefan Malebranche, du ministère de la Culture, vice-président ; Josette Darguste, du ministère du Tourisme, secrétaire générale ; Claudel Dumas, de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti, trésorier ; Jean Karlot Fontin, du ministère de la Culture, trésorier ; Elsa Baussan Noël, représentante de la Primature et de la présidence, conseillère spéciale ; Shela Mossanto-Basile, du ministère de la Communication, membre ; Philipe Cinéas, du ministère des Travaux publics, Transports, Energie et Communication, membre ; Fritz Joachim, du ministère de la Justice et de la Sécurité publique, membre ; Marie Lourdes Trott, mairesse de la commune du Cap-Haïtien, membre; Ardouin Zéphyrin, délégué départemental du Nord, membre ; et en fin de liste on retrouve Jessie Alkhal, manager du groupe T-Vice ; Lunise Morse, chanteuse du groupe RAM ; et Albert Chancy, directeur de la radio-télé Superstar, représentants de la présidence à titre de membres.

Les organisateurs ont jugé bon de regrouper des représentants d’institutions publiques et privées du Nord au sein d’un comité régional. Ainsi, on retrouve Nonce Zéphir à titre de président; Dieudonné L. Etienne, vice-présidente ; Jean-Bernard Simonnet, trésorier; Philippe Zéphir, conseiller ; Ardouin Zéphirin, conseiller ; Kesnel Pierre (PNH), conseiller; Rhoddy Attilus, conseiller, Bernadin Pierre Joseph, conseiller. Les membres du comité sont aussi responsables de onze sous-commissions, piliers du succès de l’évènement : marketing et relations publiques, sécurité, logistique, artistique et culturelle, travaux publics, communication, etc.

Le président du comité régional représente une population enchantée, qui compte faire autant, voire mieux que les Cayes l’année dernière. Des travaux d’assainissement, d’agrandissement de certaines artères de la ville permettront de faciliter la circulation sur le parcours qui s’étendra sur 1,8 ou 2 kilomètres selon Nonce Zéphir, qui n’a pas voulu identifier les rues qui seront à l’honneur.

La ville du Cap se prépare à accueillir plus d’un million de personnes durant la période que durera le carnaval toujours selon Nonce Zéphir. Le comité régional fait le recensement des espaces aptes à héberger les visiteurs, et rien ne sera laissé au hasard. La sécurité routière sera renforcée sur la route nationale #2 afin d’éviter tout incident. Le grand Nord compte profiter pleinement de cette occasion, il canalisera les visiteurs locaux et internationaux vers les sites touristiques de la région. Déjà, des éloges pleuvent sur les plages de Labadie, le palais Sans-Soucis, la Citadelle Laferrière, l’université de Limonade et le centre industriel de Caracol, entre autres.

Pour le ministre Jean Mario Dupuy, le carnaval national 2013 sera une grande ouverture économique pour le Nord. Il permettra à de préalables investisseurs de voire les possibilités d’investissements dans la zone. Ce processus, qui continuera d’une province à l’autre à chaque année, semble être, pour le gouvernement en place, un moyen sûr de canaliser de l’argent dans les projets de développement locaux.

Les organisateurs promettent d’autres rencontres avec la presse, d’où sortiront des informations sur le budget, les bandes à pied et les groupes retenus popur le parcours.


Follow us on Twitter @haitiinfos1804
Join our circle at plus.google.com/haitiinfos
Send  your articles, jokes, press releases and personal stories to
haitiinfos1804@gmail.com

Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *