Explosions à Boston: trois étudiants en garde à vue


La police de Boston a annoncé mercredi que “trois autres suspects” avaient été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’attentat du marathon de Boston. Les trois nouveaux suspects sont accusés d’entrave à la justice pour avoir notamment cherché à faire disparaître l’ordinateur et le sac à dos du plus jeune des frères Tsarnaev, a expliqué le procureur de Boston.


“Trois autres suspects ont été placés en garde à vue dans l’affaire de l’attentat de Boston”, a-t-elle annoncé sur Twitter, précisant un peu plus tard qu’il n’y avait “pas de menace pour le public”. 

C’est la première fois depuis l’attentat du 15 avril que la police parle de “suspects”, autres que les frères Tsarnaev, auteurs présumés de ce double attentat qui a fait trois morts et 264 blessés. 

Etudiants
Dias Kadyrbayev et Azamat Tazhayakov, 19 ans, sont originaires du Kazakhstan, et Robel Phillipos, également âgé de 19 ans, est Américain. Ils étaient, comme Djokhar Tsarnaev, étudiants à l’Université du Massachusetts (U-Mass) à Dartmouth (à une centaine de km de Boston), précise leur acte de mise en accusation. 

Le 18 avril au soir, après que le FBI eut rendu publiques des photos des deux suspects du double attentat, les trois jeunes gens s’étaient rendus dans la chambre de Djokhar Tsarnaev, sur le campus de U-Mass. 

Feux d’artifices dans le sac de leur ami
Djokhar, avec lequel ils avaient passé la soirée la veille, et que Kadyrbayev avait même texté après la diffusion des photos était parti, mais son colocataire leur avait ouvert. Ils trouvent dans la chambre un sac à dos qui contenait des feux d’artifice vidés de leur poudre. “Kadyrbayev a su, quand il a vu les feux d’artifice vides, que Tsarnaev était impliqué dans l’attentat du marathon. Il a décidé d’enlever le sac à dos de la chambre, afin d’aider son ami Tsarnaev à éviter les problèmes”, affirme l’acte d’accusation. 

“Il a aussi décidé de prendre l’ordinateur portable de Tsarnaev”, ajoute le document de justice qui jamais n’évoque la possibilité que les jeunes gens aient été au courant des plans des frères Tsarnaev. Les trois jeunes gens retournent ensuite à l’appartement de Kadyrbayev et Tazhayakov à New Bedford. 

Panique
Mais regardant la télévision qui passe non stop la photo des frères Tsarnaev, ils “paniquent”, selon ce qu’a raconté aux enquêteurs Phillipos, et “décident ensemble de se débarrasser du sac à dos et de l’ordinateur”. C’est Kadyrbayev qui s’en chargera, dans une poubelle à l’extérieur de son immeuble, selon l’acte d’accusation. Comme Tazhayakov, il a été mis en accusation pour complot d’entrave à la justice. Tous les deux ont été arrêtés le 20 avril. 

Phillipos est lui accusé de faux témoignage, pour avoir menti à trois reprises aux enquêteurs, affirmant que les trois amis n’étaient jamais passés chez Djokhar Tsarnaev le 18 avril au soir. Il est finalement passé aux aveux le 26 avril. 

Fouilles
Après une fouille de la décharge où avaient été transportées les poubelles de l’immeuble de Kadyrbayev, les enquêteurs ont depuis retrouvé le sac à dos, les feux d’artifice, un pot de vaseline, et une fiche de cours de l’Université. Mais l’acte d’accusation ne fait pas mention de l’ordinateur. 

Les trois jeunes gens devaient comparaître devant un juge fédéral de Boston mercredi après-midi. Dias Kadyrbayev et Azamat Tazhayakov risquent jusqu’à cinq ans de prison, Phillipos risque lui jusqu’à 8 ans de prison. 

ADN de femme
Djokhar Tsarnaev, 19 ans, a été arrêté, grièvement blessé le 19 avril, et a été récemment transféré dans une prison-hôpital à environ 60 km de Boston. Accusé d’utilisation d’arme de destruction massive, il risque la peine de mort. Son frère Tamerlan, 26 ans, a été tué lors d’un échange de coups de feu avec la police le 18 avril en banlieue de Boston. 

La police s’est aussi intéressée ces derniers jours à la veuve de Tamerlan Tsarnaev, Katherine Russell, 24 ans, après la découverte d’une trace d’ADN de femme sur l’une des cocottes-minute transformées en bombe par les auteurs de l’attentat.


                              Cliquez sur la fleche pour jouer la video

Follow us on Twitter @haitiinfos1804

Join our circle at plus.google.com/haitiinfos

Send  your articles, jokes, press releases and personal stories to
haitiinfos1804@gmail.com



When you advertise online,your message is being
seen 24 hours a day.It’s time to elevate your game by
launching your advertising campaign on one of the 
most popupar Haitian websites in the world,according to 
alexa.com
Come to think of it,If you’re not advertising on Haiti Infos,
we’re both losing money.For details
and rates, get in touch with us  today at
haitiinfos1804@gmail.com


Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *