« Point de vue » par Serge Moise


Serge Moise

 Le tremblement de terre du douze janvier deux mille dix a fait trois cent mille (300.000.00) morts et des milliers de sinistrés. Le choléra compte déjà six cent mille victimes. Quant aux effets pervers de la promiscuité, de l’explosion démographique et de la malnutrition on en parle évidemment, et comme on peut le constater rien n’a changé.
        La situation au lieu de s’améliorer ne fait qu’empirer jour après jour, au grand dam de la population qui fait les frais de ce qu’il est convenu d’appeler « l’industrie de la misère ».

Carte des ONG (NGO) operant en Haiti…

        Convient-il de blâmer le gouvernement, l’opposition, la société civile, la communauté internationale, la diaspora et la population elle-même?
        Il va de soi que chaque secteur a ses propres responsabilités, mais quant tout le monde est responsable, il s’ensuit dans les faits que personne ne l’est vraiment. La descente aux enfers se poursuit donc jusqu’à l’inévitable explosion dévastatrice pour tous, sauf pour les manipulateurs aux desseins macabres.
Haiti’s 1 per cent
        Ces seigneurs de la guerre qui entretiennent la zizanie entre les secteurs qui auraient dû se solidariser contre l’ennemi commun. L’ironie de la situation qui en fait une tragicomédie, c’est que ces chefs de bande, manipulés avec adresse et malice, deviennent à leur insu, les fossoyeurs de la nation et à leur propre détriment puisqu’ils restent et demeurent partie prenante de la majorité souffrante. Leurs plats de lentilles ne les rendent pas plus heureux.
        Celui qui devient son propre ennemi est beaucoup plus à plaindre que celui qui en compte dix mille. Observez bien son faciès, il est mieux nourri depuis peu mais il a l’air plus affamé qu’avant.

Une maison a Vivy Mitchell, Haiti…

Une “maison” en terre battue en Haiti
        N’allez pas croire qu’il est analphabète, Il est bien souvent bardé de diplômes à jouer au « P-H-D » et rien ni personne ne peut l’arrêter. Il a choisi sa voie, advienne que pourra!
        Et des millions de pauvres hères croupissent dans des conditions ignobles, du lever au coucher du soleil, espérant même sans espoir, qu’un de ces jours viendra, quand et comment nul ne le sait mais il viendra. Et les choses commenceront à changer petit à petit, ce que les grands esprits appellent la résilience. 
        Paradoxalement, ces grands esprits semblent ignorer que le développement durable est d’abord humain et en conséquence, commence par la satisfaction des besoins primaires tels : la nourriture, les vêtements et le logement, lesquels ne peuvent être garantis que par la « création d’emplois ».
Une maison a Jacmel, dans le Sud’ Est d’Haiti
        Nous le savons tous évidemment mais à quoi sert de le savoir si collectivement nous ne faisons rien. Ce que l’on sait est important mais ce qui compte, c’est ce que l’on entreprend à partir de ce que l’on sait. La démocratie n’est pas un concept inné mais une valeur acquise et son apprentissage requiert des préalables indispensables à son épanouissement. Elle ne saurait fleurir dans la corruption et la pauvreté. Il n’y a point de démocratie en dehors d’un certain processus de développement réel.
Pour ceux qui n’ont rien, la vie n’est pas toujours facile
        Seul le développement socio-économique et culturel peut garantir le rapport de force susceptible de créer l’équilibre démocratique.
        Dans une nation où les élites sont à la fine pointe de la technologie moderne et le pays réel encore dans la nuit des temps, au moyen-âge tout au moins, en plein dans la féodalité féroce, peut-on sérieusement parler d’éducation à distance, d’économie néolibérale ou de socioconstructivisme qui n’a même pas encore fait ses preuves en France ni au Canada. N’est-ce pas mettre la charrue avant les bœufs, comme nous le faisons depuis longtemps avec les résultats que nous constatons?
        Faut-il que nous soyons toujours à la remorque des autres qui ne feront que nous devancer de plus en plus? Ne pourrions-nous pas divorcer d’avec cette posture de colonisés et inventer notre propre modèle de développement, comme l’ont fait d’autres petits pays comme nous?

Avec quelques dollars, on mene la belle vie en Haiti
        Les voies et moyens existent bel et bien, sans avoir à réinventer la roue. Encore faut-il vouloir discuter et approfondir les idées innovatrices eu égard à notre développement endogène au lieu de persister à singer ce qui se fait ailleurs et qui ne sont pas en adéquation avec nos propres spécificités.
        Nous sommes heureux d’apprendre que la chambre des députés s’est prononcée sans équivoque sur l’impérieuse nécessité d’une réforme judiciaire en profondeur. Espérant que suite favorable sera donnée à cette recommandation, la (CNRJ) Commission Nationale de la Réforme Judiciaire, pourrait enfin devenir une réalité, affichant ainsi la volonté des pouvoirs publics d’instaurer un véritable État de droit dans notre « singulier petit pays ». Sauf erreur, toutes les couches saines de la nation attendent cette réforme depuis la chute de la dictature, soit vingt-sept (27) longues années. Ce retard s’avère une véritable honte, une souillure pour tous et chacun d’entre nous.

Contraste…

          Nous le répétons depuis une trentaine d’années : « Aucune nation ne peut se développer en l’absence d’un pouvoir judiciaire indépendant, efficace et efficient ».
          Nous nous joignons donc à Me René Julien et à tous les autres passionnés du bon droit et de la justice pour féliciter ces honorables parlementaires et les exhorter à persister dans cette voie et ainsi ne pas démériter de la nation.
          Ces termes de référence devraient constituer la base du dialogue national en perspective afin que notre Haïti chérie puisse commencer à renaître de ses cendres.

                                                                                SHM av.




         FREE T-SHIRT   
      with a $20 donation 

Click here or mail your donation to :
Haiti Infos
P.O. Box 1428
Spring Valley,NY 10977

(For security,do not send cash by mail.
Check or money order only)




Join our circle at plus.google.com/haitiinfos

Send  your articles, jokes, press releases and personal stories to
haitiinfos1804@gmail.com



Don’t advertise ? Why should a customer
who doesn’t know you call you ?
Help customers find you. Advertise on Haiti Infos, one of the top
Haitian websites in the world,according to alexa.com !
Low,low rates. We’ll give you more for less !
Whether you’re in the US,Canada,Haiti,Europe or in 
the Caribbean,we’ll drive traffic to your business because
our readers are all over the world !
Rates start at $ 99 US/month for up to a 4 lines 
classified ad ,what are you waiting for ?Special flat rates for
taxi drivers and party promoters ! Advertise on Haiti Infos and go global!
For details,contact us today at haitiinfos1804@gmail.com


Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *