Tropicana d’Haïti: 50 ans d’exemple



15 Aout 1963 – 15 Aout 2013

Radyonou,Orlando-  Comme tous les jeunes de ma génération je ne connais pas les débuts de Tropicana d’Haïti, mais comme tout haïtien je suis fière de parler de Tropicana d’Haïti, la référence dans la musique haïtienne. Autant aimer danser ce groupe parce que Tropicana fait danser tout le monde. Comme en témoigne la blague sur l’interprétation du titre « Kenbe diyite w » sur le fantôme d’une femme qui dansait Tropicana « mwen gen lontan mwen pa danse nan bal kretyen vivan, peze’m non peze’m non peze’m vivan ». Comment ne pas danser sur la mélodie de « Notre faute ». Et que dire de ces paroles « Cette soif si ardente, il faut jouer de tendresse pour l’apaiser. Et comme t’es magique tu m’as hanté l’esprit et j’ai osé » ou encore «  yon rich malonèt pi pòv ke yon pòv onèt ». J’aime beaucoup « Ti Jocelyne ».

Cet article se veut le porte-voix de nombre d’Haïtiens qui souhaitent saluer de vive voix 50 ans de bonheur et l’abnégation de plusieurs générations de musiciens qui en dépit des contraintes ont su dépasser leur différence pour conduire avec succès le compas sur les tropique d’Haïti. Tropicana d’Haïti, un groupe, mais aussi une histoire. Bien que ce ne fût pas facile, aujourd’hui le groupe fête son mariage d’or avec le peuple haïtien.

 

Parisien Fils-Aime

Je n’ai jamais été au traditionnel bal du 29 Août de Léogâne, ni ailleurs mais je veux au nom de tous les haïtiens qui se respectent et reconnaissent la grandeur vous remercier de votre générosité, d’avoir porté haut et loin l’étendard de la culture haïtienne. A tous les fervents fanatiques, je dis bonne fête. Je voudrais vous souhaiter des décennies de vie et de bonheur. Que votre musique puisse bercer pendant longtemps encore les générations actuelles et que les générations futures puissent danser, chanter, rêver et s’inspirer de vos textes profonds.

A tous les haïtiens qui ont beaucoup de raison de croire que deux haïtiens ne puissent se mettre ensembles pour réaliser quelque chose, je voudrais vous inviter à regarder l’exemple de Tropicana qui en 50 ans a su refaire l’histoire. L’union fait la force, et 50 ans d’unité donnent une œuvre grandiose. Cet anniversaire n’est pas seulement une fierté d’avoir fait danser des générations, mais c’est une victoire sur les idéologies, un exemple fort sur les pouvoirs de l’unité. Tropicana d’Haïti a su préserver l’unité, faisant passer les intérêts du groupe et du public avant les intérêts des membres distincts qui le compose.

Aucune plaque, aucune médaille ne saurait honorer autant de service rendu à la nation. C’est pourquoi, nous nous devons, chaque haïtien sans distinction, de saluer ce succès en perpétuant cette tradition. Que les groupes de la nouvelle génération qui se modifient et s’autodétruisent au gré des envies puissent regarder la route tracée par Tropicana et s’en inspirer. Que les formations qui ont réussi à devenir adulte puissent prendre note (une formation que j’apprécie beaucoup a fêté ses 18 ans en décembre dernier). Que nos dirigeants qui font des choix de court terme puisse regarder la plus grande formation de compas du pays et penser à la durabilité. Aux jeunes qui peinent à démarrer, souvenez-vous qu’il fut un temps on les appelait « Twapyekana », accrochez-vous et continuer à travailler, dans 50 ans comme Tropicana vous ferez sûrement rêvez tout un peuple.

 Pour ces 50 ans d’exemple, pour toutes les moqueries que vous aviez eu à supporter, pour tous ces maux que vous aviez su consoler avec vos mots bien disposés, pour la fierté que vous apportez à tout un pays, pour avoir fait danser toutes ces générations,MERCI TROPICANA D’HAITI ! Puissiez-vous continuer à vous mettre avec nous pour apaiser cette soif si ardente, soif d’unité, soif de fierté et soif de réalisations. 15 Août 1963 – 15 Août 2013 50 ans ! Longue vie Tropicana et merci pour tout.

 

Mezanmi m pa ka di mwen se yon fanatik, menm fyè anpil pou aplodi Tropicana d’Haïti jodi a

Marie A. Alliance

 


Le Tropicana d’Haiti décoré  par le Parlement Haitien
 

HPN- A l’occasion du cinquantième anniversaire de sa fondation, l’orchestre Tropicana d’Haïti, le deuxième plus ancien groupe musical du pays, a été reçu vendredi au parlement de la République pour un hommage mérité, a constaté Haïti Press Network.

Les membres du comité cinquantième et les musiciens de l’orchestre Tropicana ont été accueillis par le président et vice-président de l’Assemblée nationale, le sénateur Dieuseul Simon Desras, président du Sénat et le député Jean Tholbert Alexis, président de la chambre.

Après les salutations et au cours de la cérémonie, des plaques ont été remises à Cina O. Charles et Pelota Pierre, administrateur, ainsi qu’aux autres musiciens de l’orchestre.

Les parlementaires ont profité pour remercier les membres du groupe d’avoir tenu bien haut le flambeau de la musique haïtienne, une richesse qu’apporte l’orchestre à la culture haïtienne.

A signaler que les deux groupes musicaux les plus âgés du pays se retrouvent dans le Nord d’Haïti, il s’agit de l’orchestre Septentrional (65 ans) et l’orchestre Tropicana qui fête en 2013 ses cinquante années d’existence.

                                             Cliquez sur la fleche pour jouer la video


 

 
 
Follow @haitiinfos1804
Join our circle at plus.google.com/haitiinfos
Send  your articles, jokes, press releases and personal stories to
haitiinfos1804@gmail.com
 
 
 
 

 

Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *