Les terribles secrets de la zombification

translation services

Image result for poison-maker-voodoo

Un houngan(sorcier) tenant dans la main la potion zombifiante

par Jean Erich René

Le spectacle d’un mort circulant à Fort Liberté, deux jours après son enterrement soit le Mercredi 5 Mai 2010 au cimetière de Terrier-Rouge, défraie la chronique. Si Adelin Séide est revenu de la mort à la vie c’est grâce à la bataille rangée des membres de sa famille avec les malfaiteurs.

Ce phénomène n’est pas nouveau en Haiti.Le scandale de Ciliane, cette femme décédée en 2005 et qui a regagné ses pénates le vendredi 11 juillet 2008 à Bande du Nord, section communale du Cap-Haïtien, a déjà relancé les débats sur les aspects ténébreux et mortifères du vaudou. Il en est de même de Mimose morte et enterrée à Tiburon qui déambulait à la Capitale en Novembre 2008.

Ciliane

Malheureusement bon nombre de nos compatriotes classent cette réalité haitienne dans un monde purement onirique, meublé de comptes pour satisfaire les esprits friands d’émotions fortes. L’évidence des faits prouve qu’il ne s’agit pas d’un scénario d’un film. La zombification s’inscrit dans un contexte historico-social.

La zombification n’est pas non plus un épiphénomène. Elle a des retombées périphériques néfastes et maintient la Société Haitienne dans les ornières du sous-développement. La zombification est typique de ces phénomènes inexpliqués et non révélés qui rongent discrètement nos assises sociales.

Pour bien comprendre la zombification et dégager une piste de solution répondons aux questions suivantes : Qu’est-ce qu’un zombi? Comment les loups-garous donnent-ils cette mort apparente à leurs victimes ? Comment font-ils pour lever le mort afin d’en faire un zombi ? Quelle est la solution à la zombification?

1.- Qu’est-ce qu’un zombi?

 

Related image

L’ex-zombi Clairvius Narcisse montre sa tombe…

Un zombi c’est un homme ou une femme dont le décès a été cliniquement constaté et dont les funérailles ont eu lieu au su et au vu de tout le monde. À la faveur de la nuit une bande de malfaiteurs nommés loups-garous, cassent la tombe, font sortir le cercueil et lèvent le mort. Il n’y a rien de mystique. C’est du vagabondage pur et simple. Un conducteur l’enveloppe dans son linceul et le conduit chez un bòkò. En l’occurrence, Ti Boss de Port Margot qui le garde dans une maisonnette ordinairement appelée JWAL située dans un endroit hors de la vue des passants. Ces zombis seront loués aux cultivateurs, moyennant argent comptant, pour les travaux de sarclage, d’arrosage, etc.

2.- Comment les loups-garous tuent-ils leurs victimes?

 

 

On évoque toutes sortes de maléfices tels que: une poupée que l’on pique au nom de la personne avec une aiguille, envoûtement, expédition, l’envoi d’un mort etc. que nous pouvons aisément vous expliquer dans d’autres articles sur le vaudou. Mais le cas le plus courant c’est l’empoisonnement. Il existe une plante en Haïti nommée: CONCOMBRE ZOMBI qui pousse avec luxuriance c’est à dire comme une herbe folle, partout en Haïti. Sur le plan botanique le CONCOMBRE ZOMBI dont le nom scientifique est: MOMORDICA ELATERIUM appartient à la famille des CURCUBUTACEES. Elle contient une drogue puissante dont le principe actif est identifié sous le nom de: ELATERINE.

 

Selon le Docteur René Toussaint qui a fait des recherches très poussées sur la zombification: «Le premier tour de l’opération zombi est en effet une intoxication dont la caractéristique essentielle est qu’elle permet d’induire un état de faiblesse tellement marqué que la victime évolue vers l’atonie musculaire. Les muscles volontaires encore appelés muscles de relation ou muscles de la vie sont sélectivement atteints tandis que les muscles lisses comme les muscles participant à la mécanique respiratoire, muscle cardiaque c’est-à-dire ceux dont la mobilisation est indépendante de la volonté du sujet sont touchés dans une moindre proportion.» Les battements du cœur que l’on considère comme signe de vie sont tellement faibles qu’on ne peut pas les entendre même avec un instrument acoustique comme le stéthoscope que possèdent nos médecins dans nos hôpitaux sous-équipés. Au dire du Docteur René Toussaint: «Il est presque certain que des techniques plus sophistiquées telles que: électroencéphalographie, électrocardiographie eussent révélé des signes de vie.» L’immobilité, la cessation des battements cardiaques, la disparition du pouls, ces signes ordinaires confirment la mort apparente du sujet. Il ne reste qu’à chanter ses funérailles. Les méchants sont très rusés.

3.- Comment font-ils pour lever un mort?

 

Tous les maçons de nos cimetières, les gens qui baignent les morts aussi bien que les fossoyeurs sont affiliés aux cercles des loups-garous. Les croque-morts de nos morgues privées et de nos hôpitaux sont des initiés. Ils peuvent identifier aisément les victimes des loups-garous mais ils observent scrupuleusement la loi du silence sous peine de mourir à leur tour.

Les maçons du cimetière ordinairement brassent un mortier maigre c’est-à-dire avec très peu de ciment. Le soir venu il est aisé de passer une truelle pour enlever les blocs qui avaient fermé la cave. Ils retirent le cercueil en l’inclinant la tête en bas afin de faire affluer le sang dans la tête du faux mort et irriguer à nouveau son cerveau. On enlève le mort du cercueil, on lui fait ingurgiter une potion faite de feuilles de concombre zombi trempées dans du clairin. On peut aussi parfumer le mort avec des feuilles de concombre zombi que l’on fait brûler. La fumée que respire le mort le remet en vie. Ensuite on frotte ses membres qui sont ankylosés c’est-à-dire après une journée dans le cercueil, il souffre de crampe. Donc on est obligé de masser ses membres en les frictionnant.

 

Le mort apparent une fois réveillé de sa léthargie, on lui fait prendre un bain d’eau froide pour retaper ses sens. On lui administre de violents coups de fouet, non par méchanceté, mais pour réveiller son système périphérique et réactiver ses muscles afin qu’il puisse marcher et se rendre chez le Houngan, sous l’ordre du conducteur.

Ordinairement avec une bande de tissu on lui serre les mâchoires afin de l’empêcher de crier. On enveloppe son corps avec un drap blanc pour empêcher aux couche-tard de le reconnaître. On passe une corde à sa taille pour mieux ajuster le drap afin de ne pas entraver sa marche. Le conducteur tient l’autre bout de la corde. On attache ses deux bras en arrière ou bien encore ces deux pouces en avant afin de le déséquilibrer au cas où il tente de prendre la fuite. Avec les poings ou les pouces liés, s’il tente de s’échapper, il va tomber et devient facile à rattraper.

4.- Quelle est la solution à la zombification?

La diffusion de la connaissance transcendantale via Internet et d’autres moyens de communication est la méthode idéale pour combattre la zombification, ce fléau bi séculaire qui ronge la société haïtienne. Nous sommes victimes à la fois de la misère, de l’ignorance, de la jalousie, de la haine, de la méchanceté de nos compatriotes et de la démission de l’Etat haïtien. Nos prêtres et nos pasteurs au lieu d’essayer d’analyser le problème afin de trouver une solution appropriée préfèrent déchouquer leurs hounfors. Pourtant le mal est inscrit dans la mentalité de nos compatriotes. Les protestants parlent de satan qu’il faut combattre avec la prière. Les Catholiques invoquent aussi St Michel Archange. Il n’y a pas de prière dans la bible contre les vagabonds mais contre les esprits malins. Jésus lui-même nous a donné l’exemple en prenant son bâton pour chasser les vendeurs du temple. Il n’avait pas prié son Père! Donc pour combattre les malfaiteurs il faut bien connaître leurs trucs et les neutraliser par la ruse et la force.

La plante du concombre zombi

 

Outre les fruits du Concombre Zombi que les loups-garous utilisent pour tuer les gens il y a encore les fleurs de la Digitale et les arêtes d’un poisson qu’on appelle FROUFROU. Ils ont aussi comme principe actif: L’ELATERINE. Le Docteur René Toussaint cite aussi la daturine, un alcaloïde puissant que renferment les graines de la Stramonine dont le nom scientifique est le Datura Stramonium appartenant à la famille des solanacées. Pour combattre la ZOMBIFICATION, La CHIMIE nous livre un produit efficace pour neutraliser ce poison: PILOCARPIL, en vente ordinairement dans toutes les pharmacies sous forme de goutte et de piqûre. On peut facilement identifier les morts apparentes en observant les yeux de la victime qui deviennent vitreux comme les rats empoisonnés. On lui met 3 gouttes de PILOCARPIL dans chaque œil ou bien on lui fait une injection. On va assister à sa réactivation cardiaque. Tout de suite après, il faut déménager parce que la victime est vulnérable dans son milieu de vie. Il y a quelqu’un de son entourage qui lui a administré la potion à son insu. Il ou elle peut recommencer à tout moment. Le contact est indispensable mais il y a d’autres méthodes plus sophistiquées.

 

Froufrou

 

 A cette phase des débats vous me classez carrément dans le cercle des loups garous puisque je connais leurs secrets ? Non, je ne suis pas haussé c’est-à-dire initié. J’étais choqué, dès mon jeune âge par la mort suspecte de certaines personnes qui me sont proches jusqu’au jour où j’ai failli tomber d’une crise cardiaque, en apercevant dans un champs de café que j’ inspectais dans le Nord d’Haïti, l’un de mes anciens professeurs de mathématiques mort vers les années 1960s dans des conditions suspectes, pour avoir ravi dit-on la femme d’un ami. Et le cocu s’est vengé! A ma vue il devient songeur. Je me suis vite retiré pour ne pas attirer l’attention de son propriétaire. Dès lors j’étais convaincu que la zombification est une réalité nationale. Nous devons épurer le vodou de ses gangues pour amorcer le développement économique d’Haïti. Le vodou est une contrainte majeure dans la fonction de développement économique d’Haïti. Tant et aussi longtemps qu’on n’arrive pas à résoudre la problématique du vaudou scientifiquement, Haïti demeurera un pays économiquement atrophié.


Au cours de mes pérégrinations dans nos communautés rurales, comme Agronome de terrain, je me suis mis à l’école de certains acteurs du vodou tant à Jérémie, à Jean Rabel dans le Nord’Ouest qu’aux Gonaives dans l’Artibonite et ses environs. Ils m’ont livré certains secrets moyennant certaines gratifications. Par bovarysme culturel nous nous penchons sur les sociétés européennes et américaines tandis que nous sommes victimes de la réalité nationale à cause de notre ignorance. Sans une épuration et une réglementation des pratiques du vodou, il n’y aura pas de développement
économique d’Haïti. Ciliane n’est pas le dernier zombi. Ti Boss n’est pas le seul Houngan qui possède des zombis pour tirer ses rentes. Il en existe des milliers sur le territoire national. La parole est à Max Beauvoir récemment sacré Chef Suprême du Vodou et aux dirigeants politiques haïtiens.

A QUOI CELA SERT D’ACCUMULER AUTANT DE CONNAISSANCES ET DE RICHESSES AU
COURS D’UNE VIE QUE NOUS ALLONS BIENTOT LAISSER SI NOUS NE POUVONS PAS
AIDER NOS FRERES ET NOS SOEURS QUI SOUFFRENT ?

Jean Erich René

 

Réf: «De la mort à la vie.» Essai sur le phénomène de la Zombification en Haïti, Docteur René Toussaint,(Edition IFE , Toronto 1993) ISBN: 0-9698818-0-0.

 

Cliquez sur la fleche pour jouer la video


Cliquez sur le lien dessous

Nouvelles révélations spectaculaires sur la magie : L’Envoi et le Renvoi des Morts, par Jean-Erich René

 

 

 

Share Button

A lire aussi/More from the site

22 Réponses à Les terribles secrets de la zombification

  1. Peterson Répondre

    3 juin 2014 a 10:29

    le sujet est pasionnant, mais ce serait mieux si vous laissiez a vos lecteurs la possibilite d’imprimer vos articles.

  2. Pierre Répondre

    4 juin 2014 a 11:23

    je vois que ce monsieur a fait de recherches mais moi je suis un peu incroyant a ce sujet.Pourquoi cette incertitude?.
    1) meme quand les fontions vitaux du pretendu mort sont faibles a ce point le cerveau a besoin de l’oxigene pour sa survie et ce dernier ne peut pas passer tant de temps sans oxigene et dans les caves il n’y a pas une bouteille d’ oxigene.
    2) apres quelques minutes ou heures enterrer cette personne sera morte par manque d’oxigene.
    3) si l’usage de l’electroencephalograme ne peut pas detecter l’activite cerebrale et l’electroencefalograme celle du coeur c’est une persone morte,sinon sur quoi on se base pour dire q’une personne est decedee ou pas?

  3. Jean Exemple Répondre

    7 juin 2014 a 11:57

    Ces genres de pratiques sont tout à fait maléfiques, donc on constate que la personne est morte et pourtant non. je vous invite à suivre les déclarations de Clervius dans la video ci-dessus.

    En tout cas c’est de la méchanceté, doc l’Etat Haitien devrait pencher sur cette ce cas. et la populations même ne devrait pas tolérer ces malfaiteurs dans la communauté. si non Haiti va partir de mal en pire.

  4. Bou Li Répondre

    10 juin 2014 a 4:09

    Sa sanble you tEz otE a ekri pou-l dekwoche you diplOm nan you enstiti kretyen. Menm si you moun gen tout kouraj li sou li. Kote-l jwenn mwayen pou dekloure sEkEy, pouse pil tE, wOch ak mOtye mEg ou pa, kap peze kouvEti sEkEy la? Pa gen rezonma dEyE panse ki nan atik la. Moun ki gen lizaj, toujou di: “yo ban-m you ti kout pye epi-m vin ton tonbe la.” LE yo fin rakonte istwa konsa. Oubyen pou kOmanse yo di: “krik”, odyans lan reponn: “krak”.

    • Bolivar Joseph Répondre

      11 mars 2015 a 8:23

      Aloske ou bezwen fè prèv ou kritik entèlktyèl, ou tombe nan prejije entèlktyèl lè ou fè referans ak kretyen. Sa rele voye monte. Epi sa montre ke w se yon entèlktyèl limite ki pa janm li yon liv kretyen men k ap pale kretyen mal.

  5. Chris Répondre

    12 juin 2014 a 2:04

    IT is obvious that this article was written by a christian. Where the hell do you see vodou in all of this if only the sacred religion is being used by the so-called vagabons who are practicing black magic and poison to exploit people. I suggest you study the vodou religion carefully before making it a scape goat. We did not forget 1804 and the evil that follows after that by the CHRISTIANS to keep us down.

    I AM VODOU, I DO NOT KILL, DO NOT PRACTICE ZOMBIFICATION, MY SPIRITS ARE NOT EVIL. I AM VODOU. AYIBOBO

  6. ricky Répondre

    7 août 2014 a 11:18

    Il faut bien lire et bien interpreter ces ecritures. Il n’a pas juge le vodou, mais par contre ceux qui tuent utilisent un hougan, qui ensuite utilise un poison sous le nom du vodou. Alors vous qui croyez en ca il est temps de prouver le contraire en denoncant ces gens la. Comme ca vou mettrez fin a cette pratique.

  7. Decl Répondre

    8 août 2014 a 4:00

    ok

  8. AK Répondre

    8 août 2014 a 7:05

    Pour connaitre l’origine de ce phénomène, demandons-nous d’où vient le vodou?
    Voir Wikipédia:

  9. Ernst Delma Répondre

    9 août 2014 a 11:11

    Si la zombification s’inscrit dans un contexte historico-culturel, qu’est-ce qu’il a essentiellement ou exclusivement a voir avec le vodou. Il y a un peu de fanatisme religieux dans l’article et dans certains de ces commentaires,

  10. Gregoire VOLNY Répondre

    9 août 2014 a 3:27

    Jean Erich j’ai eu la chance de lire beaucoup de tes articles. Tu es un homme tres courageux! Ton article est tres edifiant. Malheureusement, par rapport au vodou ou a la zombification, ce peuple sommeille encore dans les ornieres de l’inconscience collective…c’est plus qu’une qu’une myopie mentale…Cependant, je dois vous preciser que la zombification est un processus purement magique…les lois de la medecine ne sauraient expliquer ce phenomene criminel dans sa totalite…

    @ Ernest Delmas…@ Bouli et @Chris, Vos yeux sont toujours voiles…je n’a qu’a prier pour que Le Sang si Precieux de JESUS-CHRIST vous rendent libre…par la Grande Grace du TRES-HAUT.

  11. polo madson Répondre

    10 août 2014 a 8:12

    Nous vivons malheureusement une situation critique qui necessite une prise de position face a cet etat de fait deplorable. Pour certains c est comme ci on avait pas fait du mal a quelqu un ou encore c est pas ca le plus important, comme quoi la pratique en soi ne derange pas et qu elle peut perdurer. Je me dois de dire a ces gens la qui defendent l indefendable qu il s agit de vie de nos des avenirs des jeunes et que c est pas le moment de faire diversion. Des gens bafoues maltraites des fois tues c est de ca qu il sagit. Merci

  12. jean Répondre

    11 août 2014 a 1:28

    je pense qu’il faut bien analyser ce qu’ on va ecrire avant la publication.une fois publiees il y aura toujours des commentaires.
    a mon avis du texte je vois que c est un chercheur qui a trouve certaines parts de verites mais qui n a pas tout trouve sur les vrais secrets de la zombification. le vodou comme toute religion peut etre utilisee par plus d un comme moyen d atteindre un objectif.la vie est faite de 2 poles + et – .le bien et le mal le jour et la nuit enfin tout est lie .de meme que dans d autres religions on peut trouver des voyous ou des menteurs ou des vagabons partout mais ce n est pas une raison de considerer le vodou comme quelque chose qui serait contribue au sous developpement du pays au contraire on devrait penser plutot a sa modernisation pour de bon,pour finir sans vouloir rentrer dans une guerre de religion on doit pas oublier tous les crimes que l’eglise a commis au nom de Dieu( l’esclavage, guerre de religion pour ne citer que ceux la), mon cher auteur si on vous paie pour blasfermer le vodou qui represente la seule crainte au puissances imperialistes colonialistes d envahir ce mysterieux pays dites leur que vous allez echouer car le vodou est toute autre chose de plus profond que ce qu’ on pourrait croire ou imaginer ……………………….

  13. Saindonel Arturo Répondre

    12 août 2014 a 5:38

    Incroyable mais vrai… Il y a rien de plus a savoir Sur la zombifiction ,Elle EST l ultime point de la mechanceté en Haiti…

    certain ONT continues a se poser se question alors Il faut ajouter qu Il y a pas mal d aminaux qu aux moments d overs a government et au on a rapporté que le scorpion aurait pu passer plus de 3 and Ds l stat d hibernation .ca ,nous montre que l homme une fois sommeiller par certainnes substances peuvent aussi passer des jours en comma. CE que j attend moi en retour c EST comme frainer CES malfaiteurs en Haiti .si non ,ca VA EST mondial Ds peu de temps ,CE virrus la . Merci

  14. Etienne Germain Répondre

    24 août 2014 a 4:51

    Filomene vodou-a, se vreman yon filomene ki fe anpil moun pe peyi-a, yo santi yo se refije andedan lakay yo akoz de pe sa ki se yon malez nan anpil moun. Opwend vi ekonomi, sistem malifik la, li vreman mete yon endikap nan sosyete Ayisyen an. Map mande eske vreman yon jou tankou jodi-a, Ayisyen va chanje vi yo pou yon lot vi sosyal kap kapab genyen plis konfyans nan popilasyon an, e menm lot sa kap viv deyo peyi-a ki panse a retounen nan yon jou.

  15. bon manbo Répondre

    10 septembre 2014 a 9:22

    jou nou ini 4 fos cosmit yo sou te sa a Haiti ap delivre.

  16. jasmine Répondre

    11 novembre 2014 a 5:20

    Tout sal di yo c verite

  17. Dupre Donald Répondre

    13 novembre 2014 a 1:09

    j ai tout mon respect pour cette religion comme nimporte quelle autre et on on pense que le vodou a contribué dans l´independance de cette nation, mais ce qui parait bizarre c est que toute les religions du monde a leurs failles d une facon ou d une autre, ma question c est : quels sont les bienfaits du vaudou depuis 1804 á nos jours?comment lEtat de mon pays pourrait proceder pour regulariser les pratiques de ce spheres? Quand qq1 tue entre guillemet un autre et la famille, et la caummunaute est au courant de tout,comment la justice droit agir , et je crois que toutes les forces vives de la nation sont concernées surtout le pouvoir Legislatif a regulariser disons ce genre de practique qui fait pleurer beaucoup plus que etre heureux culturellement parlant.
    nous pensons qu il temps qu apres 206 ans il faut repenser les choses de maniere scientifique, les adeptes du Vaudou qui savent lire, qui savent penser, qui savent ecrire, je supose qu il y en a de grands intellectuels aussi, ces de personnes doivent prendre le control de cette religion, doivent etre lumiere pour ceux qui sont dans l´obcurité.LE VAUDOU DOIT SE DIVORCER D´AVEC LES MALFAITEURS ET LES LOUPS-GAROUS.

  18. jeanbernardpierre Répondre

    2 février 2015 a 7:35

    haiti se peyim mwen pel

  19. Thys Jedlyn Répondre

    24 février 2015 a 10:57

    Je tiens a vous feliciter pour votre planche je profite pour vous dire qu’on ne Peut avoir le secret des lougarou si on ne fait partie du secte, si on veut lutter cntr la zombification on doit nous attendre a tout et il faut faire preuve de solidarité pour le bien de Notre société

  20. George Répondre

    25 février 2015 a 8:38

    Tout boko, ougan etc kem konnen tout se youn bann neg SAL, iletre etc.

  21. Pingback: envoi et renvoi des morts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *