Brésil: Dilma Roussef sera défaite, selon un sondage

Dilma Rousseff... (Photo EVARISTO SA, AP)

Dilma Rousseff

PHOTO EVARISTO SA, AP

Agence France-Presse
SAO PAULO

La présidente brésilienne Dilma Rousseff perdrait nettement l’élection présidentielle d’octobre au second tour face à l’écologiste Marina Silva en pleine ascension, selon un nouveau sondage publié mardi.

L'écologiste Marina Silva, dont les positions effraient les... (Photo EVARISTO SA, AFP) - image 1.0

L’écologiste Marina Silva, dont les positions effraient les puissants secteurs agroalimentaire et minier brésiliens, avait été la révélation des élections présidentielles 2010.

PHOTO EVARISTO SA, AFP

Dilma Rousseff, candidate du Parti des travailleurs (PT, gauche) à un second mandat, emporterait le premier tour du 5 octobre avec 34% des votes, devant Marina Silva (29%), propulsée candidate du Parti socialiste brésilien (PSB, centre-gauche) après la mort d’Eduardo Campos dans un accident d’avion le 13 août, qui n’était alors crédité que de 9% des intentions de vote.

Aecio Neves, candidat du Parti social-démocrate brésilien (PSDB, centre-droit) qui gouverne le Brésil en alternance avec le PT depuis 20 ans, terminerait 3e avec 19%.

Mais l’héritière politique de l’ex-président Lula perdrait de neuf points au second tour, avec 36% des voix face à Marina Silva qui recueillerait 45% des suffrages, selon cette enquête de l’Institut Ibope commandée par le journal Estado de Sao Paulo et le groupe de presse Globo.

Dilma Rousseff l’emporterait en revanche en cas de second tour contre M. Neves, avec respectivement 41% des voix contre 35%.

Cette enquête confirme que la candidature de Marina Silva à la place d’Eduardo Campos a totalement rebattu les cartes de l’élection présidentielle brésilienne pour laquelle Dilma Rousseff était auparavant donnée gagnante dans tous les cas de figure, tant au premier tour qu’en cas de second tour.

Ce sondage a été effectué entre les 23 et 25 août auprès d’un échantillon représentatif de 2506 personnes, avec une marge d’erreur de +/-2%.

Il confirme en l’amplifiant le résultat d’un premier sondage effectué après la mort de M. Campos et publié le 18 août par l’institut Datafolha, qui donnait déjà Mme Silva gagnante contre la présidente sortante en cas de second tour, mais avec une avance beaucoup plus serrée (47% contre 43% des votes). Mme Silva n’était alors pas encore officiellement candidate.

Le sondage publié mardi témoigne d’une ascension fulgurante de Marina Silva, ex-ministre de l’Environnement de Lula et fervente chrétienne évangélique opposée à l’avortement par rapport à une précédente enquête du même institut en date du 8 août, alors qu’elle n’était encore que l’alliée d’Eduardo Campos pour la vice-présidence.

Dilma Rousseff et Aecio Neves perdent en revanche chacun quatre points depuis, tandis que le nombre des indécis ou abstentionnistes déclarés diminue fortement au profit de Mme Silva.

L’écologiste Marina Silva, dont les positions effraient les puissants secteurs agroalimentaire et minier brésiliens, avait été la révélation des élections présidentielles 2010.

Elle avait obtenu 20% des voix avec son minuscule parti des Verts, arrivant à la troisième place du scrutin qui avait donné la victoire à Dilma Rousseff.

Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *