GM installe Apple et Google dans ses voitures

translation services

À partir de cet été, les deux systèmes... (Photo Paul Sancya, AP)

À partir de cet été, les deux systèmes de connexion du téléphone intelligent au système multimédia embarqué dans la voiture seront disponibles dans 14 modèles 2016 de la marque Chevrolet.

PHOTO PAUL SANCYA, AP

Agence France-Presse
New York

General Motors (GM) va équiper ses voitures des systèmes multimédia Apple CarPlay et Google Android Auto, dernier signe de la place prépondérante qu’occupe désormais la Silicon Valley dans le développement des voitures connectées.

À partir de cet été, les deux systèmes de connexion du téléphone intelligent au système multimédia embarqué dans la voiture seront disponibles dans 14 modèles 2016 de la marque Chevrolet: la mini-citadine Spark, la compacte Cruze, les berlines Malibu, Camaro et sa version décapotable et les camionnettes Silverado, Colorado, le VUS Tahoe, l’électrique Volt ou encore la sportive Corvette.

Une fois que le conducteur aura activé la connexion, le système correspondant au système d’exploitation mobile va transformer l’écran de bord du véhicule en son téléphone intelligent.

Il pourra alors gérer le GPS, l’application plans, téléphoner, écouter sa musique, le tout en mains libres, consulter ses messages en lecture audio, et les composer en dictant grâce à l’assistant vocal Siri par exemple.

Le nombre d’applications disponibles sera limité pour éviter de distraire le conducteur, affirme GM. La plupart de ces applications seront contrôlées par des commandes vocales et la vidéo ne sera pas disponible.

«Pour nombre d’entre nous, notre téléphone intelligent est très important», explique la directrice générale de GM Mary Barra, citée dans le communiqué.

Pour fonctionner normalement, les téléphones Android devront être équipés de la nouvelle version Lollipop 5.0 et il faudra disposer au moins d’un iPhone 5 ou des nouveaux modèles (6 et 6 Plus).

Ces changements ne s’accompagneront pas de coûts additionnels pour les consommateurs, assure GM, soulignant que Google et Apple seront responsables en cas de problèmes du logiciel.

Mylink, le système propre au constructeur, ne va pas pour autant disparaître, d’autant que ni Google ni Apple ne peuvent reproduire, selon GM, les informations pratiques (moteur, contrôles air conditionné, chauffage et des services avec les concessionnaires) qu’il contient. En outre, toutes les zones n’ont pas une bonne couverture haut débit mobile ou wifi nécessaire pour connecter son téléphone intelligent.

GM n’est pas le premier constructeur automobile à intégrer automatiquement les systèmes de divertissement et d’informations des deux géants de la Silicon Valley. En début de semaine, le constructeur Hyundai l’a précédé en annonçant que sa berline Sonata sera équipée désormais du système Android de Google.

La plupart des autres grands constructeurs prévoient de sauter le pas d’ici la fin de l’année.

Ces décisions d’adopter les systèmes multimédia de Google et Apple sont, selon les experts, la reconnaissance par les constructeurs automobile que leurs clients boudent leurs propres systèmes dont les pannes et les difficultés techniques n’ont pas facilité l’adoption.

En outre, les consommateurs sont habitués à leur téléphone intelligent et rechignent le plus souvent à apprendre le fonctionnement d’un nouveau système, aussi perfectionné soit-il, font-ils valoir.

Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *