Messi est-il humain ?

translation services

 

D’après Thierry Henry, on peut se poser la question. L’ayant côtoyé trois ans en club, le Français se remémore certaines scènes qui lui font naître une interrogation presque sérieuse. A tel point qu’il préfère Dennis Bergkamp.

Coéquipier de Lionel Messi durant trois saisons au Barça, de 2007 à 2010, Thierry Henry continue de suivre l’Argentin avec des yeux de spécialiste. Et il est de plus en plus incrédule: “C’est difficile à expliquer, lâche le Français au site du Barça. La seule chose à faire, c’est d’en profiter car ce qu’il fait est anormal. Avant, un joueur marquait 23 ou 25 buts par saison et on disait que c’était incroyable. Désormais, ‘Leo’ Messi fait ça en seulement deux ou trois mois !” Henry se souvient de moments partagés à l’entraînement.

“A la Masia, au retour des Jeux Olympiques 2008, tout le monde disait déjà qu’il était incroyable… Je me souviens d’une séance, un jour, où il était placé à droite et où Eric Abidal défendait sur lui. Il lui a tout fait !” En 2016, Henry ne comprend toujours pas: “Est-il humain ? Je me le demande… Une fois, à la maison contre Malaga – c’était l’année du triplé – il a mis un but au terme d’une action où le ballon était un peu devant son pied gauche. Il passe entre deux joueurs et il marque du pied droit, mais normalement, un être humain doit reprendre appui une fois pour tirer. Sinon, il tape le sol. Mais lui, il a touché le ballon deux fois dans le même mouvement !”

Henry voit Neymar comme le successeur

Des détails techniques qui forcent l’admiration sincère du meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France. Mais Henry se demande tellement s’il n’a pas affaire à un robot que… “Avec Dennis Bergkamp, c’est le meilleur joueur avec qui j’ai joué. Vu ce qu’il a fait, avec encore un triplé cette saison, ce serait fou de ne pas lui donner le Ballon d’Or Fifa. Mais je préfère Bergkamp car il est humain.”L’ancien attaquant du FC Barcelone a également profité de cette entrevue pour balayer l’actualité de son ex-club, où il avait enfin réussi à gagner la Ligue des champions (en 2009) après huit ans passés à Arsenal

Attention au PSG

Il estime ainsi que le Barça demeure favori pour la victoire finale en C1: “Sur un match, le Bayern peut gagner, il faut aussi faire attention au PSG. En quarts de finale en 2013, il y avait eu 2-2 puis 1-1, Paris pouvait gagner au Camp Nou. On ne sait jamais, mais je crois que Barcelone peut gagner une nouvelle fois la compétition.” Du Camp Nou, il retient l’exigence offensive des supporters: “Si on gagne 4-0 tranquillement un mardi soir de Ligue des champions, normalement on fait tourner le ballon jusqu’au gardien… Mais à Barcelone, si on peut attaquer en un contre un à ce moment-là, tous les supporters vont se demander pourquoi tu n’y vas pas…”

Ça tombe bien: c’est exactement le caractère de Neymar, que Henry voit comme le successeur tout désigné de Lionel Messi. “Un jour, la ‘Pulga’ ne sera plus là. Je ne sais pas quand, mais un jour… C’est pour ça que c’est important que Neymar reste, tout le monde le sait ! Il est Brésilien, il joue avec le sourire… Les gens aiment ça, quand on gagne bien, quand on joue bien…” Enfin, Henry ne comprend pas pourquoi Luis Suarez n’est pas nommé dans les trois finalistes du Ballon d’Or Fifa: “Il a tout: le combat, les mouvements… Les gens ont pu dire qu’il n’était pas fait pour le Barça, mais ils ne voient pas forcément tout ce qu’il apporte à l’équipe.

Cliquez sur la fleche pour jouer la video

 

 

 

Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *