« La dernière chance » par Serge H. Moise

translation services

Image result for serge h moise

Me. Serge H. Moise

Dans ce singulier petit pays où plus ça change plus c’est pareil il est impossible d’éviter les redites, même quand elles deviennent fades et rebutantes.

En effet, depuis l’ignoble assassinat de l’Empereur, lequel a eu la mauvaise fortune d’exiger que ceux dont les pères sont en Afrique aient les mêmes droits que les autres, la révolution inachevée bat de l’aile et la perle des antilles symbolise aujourd’hui, le pays le plus corrompu et le plus pauvre de l’hémisphère.

Les analystes de la scène politique haïtienne sont unanimes à reconnaître que le pays a raté tous les virages qui lui auraient permis de se développer et de s’épanouir au même niveau que son voisin de l’est et d’autres petites nations plus ou moins comparables.

Plus de deux siècles d’histoire de peuple dit indépendant et nous pouvons hélas nous demander bien candidement : Sommes-nous vraimement une nation?

Nous avons évidemment un territoire, une population, une langue commune, un drapeau, un gouvernement et apparemment tout ce qui correspond à la définition acceptée de ce que représente une nation. Pourtant, force est de reconnaître que mises à part quelques rares éclaircies, notre trajectoire en tant que collectivité, constitue un retentissant échec qui explique le bourbier dans lequel nous vautrons avec une apparente indifférence.

La méconnaissance de notre histoire, les lacunes de l’enseignement ou éducation au pays et ce déficit identitaire qui nous caractérisent en sont sans doute les causes profondes mais pis encore le refus d’en prendre conscience individuellement et collectivement n’augure rien de bon dans un avenir prévisible.

Nous avons été éduqués, pardon, dressés pour être tout sauf des Haïtiens à part entière. Il demeure donc compréhensible que certains de nos congénères se révèlent , sur le plan personnel des réussites dont nous sommes d’ailleurs très fiers. Ils ont été formés pour performer dans leurs encadrements respectifs mais quid de l’alma mater?

S’il est vrai, selon René Dumont, que le développement durable d’une société passe par ses créneaux culturels, il s’avère peu probable que les modèles importés puissent nous conduire à bon port. Hélas, tout porte à croire que nos experts ne jurent que par les théories et/ou principes à partir desquels ils ont été formés et demeurent incapables d’appréhender le réel haïtien afin de concevoir des modèles qui soient en adéquation avec cette réalité dans ce qu’elle recèle de spécificités propres.

La loi se définit comme étant l’émanation de la violonté populaire et c’est l’essence même de la démocratie. Jetons un bref coup d’oeil sur nos (22) vingt deux constitutions et l’ensembles des lois qui nous régissent. La malice populaire exprime en termes clairs notre culture de non droit et à travers son humour plutôt caustique proclame : « Konstitution sé papié, baïonnette sé fè ».

Au cours des événements en perspective, souhaitons que nos futurs dirigeants réalisent l’impérieuse nécessité de doter le pays de la Commission Nation Nationale de la Réforme Judiciaire « CNRJ » si tant est qu’ils veulenet vraiment comme le réclame le peuple depuis la chute de la dictature, l’avènement d’un véritable État de droit dans ce tout petit pays qui est le nôtre.

Les saupoudrages auxquels nous avons eu droit depuis l’importation du code Napoléon, ont eu pour conséquence, ce que tout le constate d’ailleurs, n’en déplaise à ceux qui veulent jouer à l’autruche : Le pouvoir judiciaire est vassalisé maintenant plus que jamais auparavant!

Ce n’est certes pas une création de ce gouvernement, nous en convenons aisément. Cela fait partie de ce triste héritage qu’il avait d’ailleurs promis d’oblitérer. Héals, les faits parlent par eux-mêmes, la montagne a accouché d’une souris.

Faut-il encore une fois, souligner et à l’eau forte qu’aucun progrès n’est réalisable en dehors d’un système judiciaire efficace et efficient? La réponse est tellement évidente qu’on serait tenté de croire qu’il s’agit là d’un laisser aller voulu et entretenu par nos élites dirigeantes ce qui en font nos fameuses « MRE ».

Il n’appartient qu’à nous d’arrêter de bluffer en reconnaissant tout simplement que la création d’emplois et la réforme judiciaire demeurent les pierres d’achoppement de toute éventuelle refondation de la république. Aussi, compter uniquement sur l’investissement étranger pour relancer l’économie du pays s’avère un leurre grossier et malhonnête. En un mot comme en cent, la déportation massive de nos compatriotes en constitue une preuve irréfragable.

Le médecin s’attaque aux causes de la maladie pour soigner son patient, l’avocat se rend au tribunal, son dossier bien étoffé pour gagner la cause de son client, l’investisseur se lancent en affaires pour gagner des profits substanciels et non pour faire du social encore moins la charité. Nos économistes ne le savent que trop et qui pis est, l’économie néolibérale qui domine le monde ne peut que maintenir les pays comme le nôtre dans leur état de corruption et d’extrême pauvreté. Il faut donc pour mettre un terme à l’assistanat qui n’est autre que l’industrie de la misère, faire le choix judicieux de l’économie sociale, à l’instar de l’Inde, de la Chine et de Cuba pour ne citer que ceux-là

En effet, la création d’emplois, en encourageant de manière scientifique l’entreprenariat au niveau des petites et moyennes entreprises, lesquelles sont d’ailleurs les piliers de toutes les économies florissantes. Et, pour ce faire le « FHS » Fonds Haïtien de Solidarité, réunit tous les critères du développement endogène susceptible de contribuer à la reconstruction et à la refondation du pays. Nous devons donc jumeler création d’emplois et formation afin de ne plus exporter nos diplômés, lesquels, faute d’emploi, ne peuvent revenir au pays.

Á cette croisée des chemins le constat est fait, nous sommes un État failli. S’il est vrai que nous comptons encore parmi nous des femmes et des hommes intègres et compétents, nous devrions à la faveurs de ce qui est en perspective, nous prouver à nous-mêmes et au reste du monde qui nous guette que nous avons la capacité de nous reprendre en main, de bien nous gouverner et ainsi faire mentir les propos de Gobineau une fois pour toutes.

Le temps presse évidemment, les éternels chômeurs et ceux qui croupissent sous les tentes le savent mieux que quiconque. Un ultime effort de transcendance s’impose pour un dialogue inclusif, franc et constructif, cette fois-ci dans l’intérêt supérieur de la nation tout entière, demeure le paradigme impérieux et incontournable.

Il subsiste malheureusement une zone d’ombrte au tableau. En effet, un large secteur de la scène politique estime que les toutes les conditions objectives ne sont pas réunies pour faire œuvre qui vaille et décide de garder ses distances. La confiance, élément indispensable au dialogue et à la concertation n’est pas au rendez-vous! Quant à la diaspora, elle brille, contre son gré, de tous ses feux par son absence!

C’est le moment, plus que jamais, pour que « l’Union Fait la Force » devienne une profession de foi. Que la volonté de Dieu le « Granmèt » se manifeste sur la terre d’Haïti en inspirant nos compatriotes au cours des prochaines joutes qui pourraient fort bien se révéler celles de la dernière chance.

Me Serge H. Moïse av.

Share Button

A lire aussi/More from the site

  • Refonder Haïti23 janvier 2017 Refonder Haïti Serge H. Moise"Les analphabètes du vingt et unième siècle ne seront pas ceux qui ne peuvent lire ou écrire mais ceux qui ne peuvent apprendre, désapprendre et réapprendre."  Alvin […] Posted in Opinion
  • « Lueur d’espoir » par Serge Moise24 septembre 2013 « Lueur d’espoir » par Serge Moise Serge MoiseCe qui se conçoit bien, s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent […] Posted in Opinion
  • « Moment de Vérité » par Serge H. Moise11 décembre 2014 « Moment de Vérité » par Serge H. Moise A ce carrefour dramatique de notre histoire, une prise de conscience s'impose indubitablement. Reconnaissons que nous sommes tous, chacun en ce qui le concerne, sinon fautifs, du moins […] Posted in Opinion
  • « Bouche bée! » par Serge H. Moise28 octobre 2015 « Bouche bée! » par Serge H. Moise Me. Serge H. MoiseNous avons toujours la bouche grande ouverte pour une raison ou une autre. Si ce n’est par surprise ou admiration c’est par dépit ou remords. Deux cent douze […] Posted in Opinion
  • « Impasse » par Serge H.Moise16 août 2013 « Impasse » par Serge H.Moise   Serge H. Moise        Quand tout dialogue devient impossible c’est généralement l’impasse qui conduit à l’irréparable.         Gérer la misère humaine avec ce que cela […] Posted in Opinion
  • Haiti : « Contradictions et Paradoxes »10 août 2012 Haiti : « Contradictions et Paradoxes » par Me Serge H. Moise        Il y a si longtemps, beaucoup trop longtemps maintenant que nous suivons les mêmes sentiers qui ne nous mènent nulle part. Et  bon an mal an, […] Posted in Opinion
  • « Alerte! » par Serge H. Moise1 juillet 2013 « Alerte! » par Serge H. Moise Emmanuel Dubourg, député  au parlement québécoisNos plus ou moins scolarisés qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez et qui se targuent d’être de grands […] Posted in Opinion
  • « Un petit pas » par Serge H. Moise27 septembre 2014 « Un petit pas » par Serge H. Moise Serge H. Moise  Si d’aventure nos leaders pouvaient décider de se réunir, pour discuter, en se regardant  dans les yeux, et au nom des intérêts supérieurs de la nation, […] Posted in Opinion
  • Y-a-t-il encore une « âme haïtienne » ? par Serge H. Moise23 juillet 2012 Y-a-t-il encore une « âme haïtienne » ? par Serge H. Moise par Me Serge H. Moïse av.                A la veille du dix-huit mai, une de mes correspondantes, soucieuse et inquiète du sort de la nation me posait la question suivante : […] Posted in Opinion
  • « Dignité d’abord » par Serge H. Moise12 juillet 2015 « Dignité d’abord » par Serge H. Moise Me. Serge H. Moise L’oisiveté est la mère de tous les vices, dit le vieil adage. Un peuple qui n’est pas mis au travail et ce, dans les meilleures conditions humaines, est condamné à […] Posted in Opinion
  • « L’acculturation » par Serge Moise2 août 2013 « L’acculturation » par Serge Moise Serge Moise        On n’en parle pas assez, on n’en parle presque pas, mais le pire fléau qui puisse frapper une nation, plus terrifiant que la […] Posted in Opinion
  • Quand un média étranger nous décrit le vrai Guy Philippe15 janvier 2017 Quand un média étranger nous décrit le vrai Guy Philippe Par Max Dorismond   Personne n’avait aucune idée positive de Guy Philippe. Pourquoi ! La plupart des médias haïtiens à la remorque de certains intérêts souterrains […] Posted in Opinion
  • « Qui sommes-nous? » par Serge Moise18 mars 2014 « Qui sommes-nous? » par Serge Moise    Serge Moise Un peuple c’est d’abord, un territoire, une population et un gouvernement. A cela s’ajoute naturellement le principal facteur de son […] Posted in Opinion
  • « Angoisses » par Serge Moise20 novembre 2013 « Angoisses » par Serge Moise Serge Moise        Depuis la chute de la dictature, la population haïtienne qui s’attendait à une vie meilleure, au sein d’un État de droit où le […] Posted in Opinion
  • « Scandale dans la famille » par Serge Moise14 octobre 2013 « Scandale dans la famille » par Serge Moise Serge MoiseLe droit et la morale ont le même centre mais pas la même […] Posted in Opinion
  • « De crise en crise » par Serge H. Moise9 septembre 2013 « De crise en crise » par Serge H. Moise Serge Moise  Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit le vieil adage.        Certains semblent en faire le leitmotiv de leurs vies car, il est inconcevable que la […] Posted in Opinion
  • « Enlevons nos œillères » par Serge H. Moise9 juillet 2013 « Enlevons nos œillères » par Serge H. Moise par Serge H. Moise        Il est évident que celui qui veut bien s’orienter doit, avec ses deux yeux,  regarder dans la même direction. Autrement il risque de se fourvoyer et de […] Posted in Opinion
  • « Une claque à la gueule » par Serge Moise4 août 2013 « Une claque à la gueule » par Serge Moise Serge Moise        Il n’y a pas si longtemps nous avions le triste privilège de signer un papier intitulé […] Posted in Opinion
  • « Lapsus » par Serge Moise31 juillet 2013 « Lapsus » par Serge Moise Serge Moise        L’un de nos pétillants orateurs, très écouté sur les ondes de nos stations de radio, professeur des universités et chef de parti […] Posted in Opinion
  • « JUSQUES A QUAND ? » par Serge H. Moise22 janvier 2015 « JUSQUES A QUAND ? » par Serge H. Moise Me. Serge H. MoiseDes belles phrases, encore des phrases bien tournées, tant de nos dirigeants politiques que des envoyés spéciaux, mais toujours rien de concret pour les milliers […] Posted in Opinion
  • « Quo vadis? » par Serge H. Moise29 juillet 2017 « Quo vadis? » par Serge H. Moise Serge H. Moise En l'an de grâce mil huit cent trois (1803), le défi majeur à relever pour le peuple haïtien en devenir, était de rompre les chaînes de l'esclavage, ce qui fut fait aux […] Posted in Opinion
  • « Cul-de-sac » par Serge Moise10 octobre 2013 « Cul-de-sac » par Serge Moise Serge Moise« Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans […] Posted in Opinion
  • « Le groupe des 13 » par Serge Moise28 août 2013 « Le groupe des 13 » par Serge Moise Serge MoiseSimon Dieuseul Desras, President du senat Haitien Nous sommes heureux d’apprendre que suite à la  rencontre de certains parlementaires dont le président du sénat, […] Posted in Opinion
  • « Individualisme » par Serge H. Moise2 mars 2015 « Individualisme » par Serge H. Moise Serge H. moise L’individualisme outrancier, trait commun des compatriotes haïtiens fait l’objet de conversations à bâtons rompus, mais jamais de débats sérieux, susceptibles d’en faire […] Posted in Opinion
  • “Refonder Haïti” par Serge H. Moise24 avril 2013 “Refonder Haïti” par Serge H. Moise Les analphabètes du vingt et unième siècle ne seront pas ceux qui ne peuvent lire ou écrire mais ceux qui ne peuvent apprendre, désapprendre et réapprendre.  ( Alvin Tofler […] Posted in Opinion
  • Haiti : Bouche bée!16 juillet 2012 Haiti : Bouche bée!         Nous avons toujours la bouche grande ouverte pour une raison ou une autre. Si ce n’est par surprise ou admiration c’est par remords ou dépit.         Deux cent neuf (209) […] Posted in Opinion
  • Après 20 ans de mariage, il découvre que sa femme est un homme27 novembre 2012 Après 20 ans de mariage, il découvre que sa femme est un homme  Jan est consterné: après presque vingt ans de mariage, il vient de découvrir que son épouse, Monica, est... un homme! "Je me sens violé", confiait-il ce week-end dans le […] Posted in Incroyable mais vrai
  • « Proposition de sortie de crise » de Me Jean-Henry Céant7 octobre 2014 « Proposition de sortie de crise » de Me Jean-Henry Céant       Par Serge H. Moïse Jean-Henry Céant           Devons-nous conserver encore l’espoir que nos leaders sauront se montrer à la hauteur de la situation chaotique à laquelle […] Posted in Opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *