« Faux débats » par Serge H. Moise

SERGE H. MOISE

Serge H. Moise

Entre la culture d’exécution qui fait avancer et celle du m’as-tu vu qui fait poireauter, certains ont délibérément choisi la seconde et font semblant de vouloir changer les choses.

Au risque de nous répéter pour la énième fois, rappelons que la bonne intelligence exige que l’ébauche de n’importe quel processus débute par les étapes primaires, puis suivent les secondaires, les tertiaires, ainsi de suite, jusqu’à son parachèvement. C’est donc l’a-b-c de la méthodologie.

Le cours événementiel de notre parcours historique s’est révélé au fil de nos deux siècles d’indépendance, à part quelques rares éclaircies, une suite d’errements et d’échecs et le séisme du douze janvier deux mille dix a fait chavirer la barque nationale.

Nous nous attendions à un sursaut de conscience collective tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du terroir, mais quelle ne fut notre déception, une fois la grande stupeur dissipée, de voir la vie reprendre comme à l’ordinaire, empreinte des mêmes réflexes du passé. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que fleurisse ce qu’il a été convenu d’appeler: « l’industrie de la misère ».

En effet, les ONG, organisations religieuses ou laïques ont fait de ce pays meurtri, leur terre d’élection et trois ans après, les plus naïfs se demandent encore où sont passés tous ces millions.

Entre temps, sur les ondes de différentes stations de radio et sur le Net en particulier, on assiste à une espèce de pugilat sans grandeur entre des leaders autoproclamés tant à l’intérieur du pays que dans la diaspora.

Chacun de ces soi-disant leaders, se croyant ou faisant semblant d’être détenteur de la vérité tranquille, parlant beaucoup plus de ses diplômes que de ses véritables accomplissements, s’exprime en magister dixit et fort souvent ne fait qu’ânonner avec une sotte arrogance la plupart du temps.

Le diplôme est une présomption de savoir, nos complexés, bardés des titres les plus ronflants et véritables tonneaux vides, polluent l’atmosphère de leurs interminables élucubrations et sèment la confusion dans l’esprit de ceux qui seraient en droit de s’attendre à un peu de lumière.

Deux cents leaders et plus, dans la diaspora étatsunienne, qu’en est-il du Canada et de la France?

Et à l’instar des milliers de politicailleurs qui agitent beaucoup de vent sur le territoire national, la cacophonie se transforme en un véritable tintamarre, avec comme toile de fond, des millions de nos sœurs et frères pataugeant dans des conditions de vie infra-humaines, dans l’indifférence la plus totale de la (MRE) « most repugnant elite », dixit Brian Dean Curran, ex-ambassadeur en poste au pays de Dessalines et de Pétion.

Pour se donner bonne conscience, si tant est qu’ils en ont encore une, ces hâbleurs ne parlent que « d’éducation ». L’un d’entre eux, et pas des moindres, pardon amis lecteurs, un Phd, dans une correspondance privée, a tenté de nous convaincre qu’il fallait éduquer les quatre millions de compatriotes en diaspora avant d’entreprendre quoi que ce soit et que cela prendrait du temps évidemment. Quel beau prétexte pour ne rien faire ou simplement faire semblant, quand des millions de nos sœurs et frères meurent de faim et de choléra entre autres. Propos intelligents en apparence, mais farfelus, autant que faire se peut.

Ces honorables sires auraient-ils oublié que dans toute société, et ce depuis la nuit des temps, il a toujours fallu une « minorité agissante » pour faire évoluer les choses.

Si les pères fondateurs de la patrie s’étaient morfondus à vouloir éduquer nos ancêtres, cette masse d’esclaves pour la plupart analphabètes, nous serions encore les fiers rejetons de la colonie de St-Domingue.

Si Fidel Castro s’était attardé à éduquer les millions de Cubains avant de rejoindre la Sierra Maestria, passant son temps à leur exhiber ses beaux diplômes en droit ou autres domaines de haut savoir, notre voisine ne serait certes pas celle qu’elle est aujourd’hui.

Devrions-nous multiplier les exemples à l’infini pour que ces doctes, toujours en mal de paraître, daignent se départir de leurs œillères et réaliser que leur égo les empêche de travailler vraiment au bonheur la patrie commune?

Et pour anticiper les haut cris de ceux qui ne prennent pas le temps de réfléchir avant de réagir et qui seraient tenter de nous accuser de prêcher la lutte armée, nous leur suggérons de calmer leur mauvaise foi, car si c’était le cas nous serions en tête du peloton comme nous l’avions fait avant d’être forcé à l’exil en l’an de grâce mil neuf cent soixante deux.

Nous n’en sommes pas encore là, nous préconisons un dialogue franc, ouvert et constructifs entre tous les enfants de la nation et une implication efficace et efficiente dans la refondation et la reconstruction de l’alma mater, en faisant table rase des intérêts personnels et mesquins. En d’autres termes une rupture totale et définitive d’avec ces procédés qui nous ont conduits, tout le monde l’admet, au bord de ce gouffre béant.

Pourtant en dépit de leur jargon qui se veut « politically correct », les modèles ne manquent pas. Cuba a su jumeler « travail et éducation » et les résultats demeurent plus que probants. Le livre intitulé : L’éducation en révolution, publié en décembre mil neuf cent soixante quinze en dit long à ce sujet.

Soixante dix pour cent (70%) de la population active en chômage et ils parlent d’éducation!

La grande majorité de nos diplômés ont dû s’expatrier pour pouvoir gagner leur vie, faute d’emplois au pays et les finissants d’aujourd’hui rêvent d’un visa de sortie pendant que nos farceurs ne parlent que d’éducation et non de création d’emplois ni de réforme judiciaire.

L’honorable magistrat instructeur, Me Jean Serge Joseph est décédé de manière tragique et pour le moins bizarre mais pas un mot. Il n’était probablement pas assez éduqué!

Point n’est besoin d’être grand clerc pour savoir que le socle fondamental d’une société n’est autre que son cadre juridique et la possibilité pour chaque citoyen de se consacrer à un travail de son choix, en vue de subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille afin de coopérer avec l’État à l’établissement d’un système de sécurité sociale, « art.35 » de la constitution en vigueur. Hélas, personne ne parle de ces deux priorités des priorités, et avec un laxisme pompeux et hilarant ils nous répondront : L’éducation c’est tout cela mon cher!

Et puisque nous pouvons être en désaccord, sans être désagréable, nous répliquerons gentiment et à l’instar de l’éminent professeur Leslie F. Manigat : « Chers compatriotes, soyons sérieux, élevons les débats ».

Me Serge H. Moïse av.

Share Button

A lire aussi/More from the site

  • « Faux débats » par Serge Moise20 juillet 2013 « Faux débats » par Serge Moise Serge Moise        Entre la culture d’exécution qui fait avancer et celle du m’as-tu vu qui fait poireauter, certains ont délibérément choisi la […] Posted in Opinion
  • Y-a-t-il encore une « âme haïtienne » ? par Serge H. Moise23 juillet 2012 Y-a-t-il encore une « âme haïtienne » ? par Serge H. Moise par Me Serge H. Moïse av.                 A la veille du dix-huit mai, une de mes correspondantes, soucieuse et inquiète du sort de la nation me posait la question suivante : […] Posted in Opinion
  • « JUSQUES A QUAND ? » par Serge H. Moise22 janvier 2015 « JUSQUES A QUAND ? » par Serge H. Moise Me. Serge H. Moise Des belles phrases, encore des phrases bien tournées, tant de nos dirigeants politiques que des envoyés spéciaux, mais toujours rien de concret pour les milliers […] Posted in Opinion
  • Refonder Haïti23 janvier 2017 Refonder Haïti Serge H. Moise "Les analphabètes du vingt et unième siècle ne seront pas ceux qui ne peuvent lire ou écrire mais ceux qui ne peuvent apprendre, désapprendre et réapprendre."  Alvin […] Posted in Opinion
  • « Individualisme » par Serge H. Moise2 mars 2015 « Individualisme » par Serge H. Moise Serge H. moise L’individualisme outrancier, trait commun des compatriotes haïtiens fait l’objet de conversations à bâtons rompus, mais jamais de débats sérieux, susceptibles d’en faire […] Posted in Opinion
  • Quand un média étranger nous décrit le vrai Guy Philippe15 janvier 2017 Quand un média étranger nous décrit le vrai Guy Philippe Par Max Dorismond     Personne n’avait aucune idée positive de Guy Philippe. Pourquoi ! La plupart des médias haïtiens à la remorque de certains intérêts souterrains […] Posted in Opinion
  • « Constitution quand tu nous tiens! » par Serge H. Moise30 mars 2015 « Constitution quand tu nous tiens! » par Serge H. Moise Me. Serge H. Moise Il y a environ vingt ans que la constitution de mil neuf cent quatre vingt-sept (1987) était élaborée dans une atmosphère d’euphorie collective. Les mises en garde […] Posted in Opinion
  • « Point de vue » par Serge Moise27 août 2013 « Point de vue » par Serge Moise Serge Moise Le tremblement de terre du douze janvier deux mille dix a fait trois cent mille (300.000.00) morts et des milliers de sinistrés. Le choléra compte déjà six cent mille […] Posted in Opinion
  • « Le faire semblant » par Serge H. Moise3 juin 2015 « Le faire semblant » par Serge H. Moise Serge H. Moise Simuler, mentir, c’est tromper, rouler, duper et même nuire, mais en faisant semblant de dire la vérité. Les conséquences d’un mensonge peuvent varier d’un fait […] Posted in Opinion
  • La loi est dure mais c’est la loi ! (« Dura Lex Sed Lex ») par Serge H. Moise19 août 2012 La loi est dure mais c’est la loi ! (« Dura Lex Sed Lex ») par Serge H. Moise      Depuis le séisme de janvier deux mille dix, des voix s’élèvent pour parler de refondation et de reconstruction du pays. Force est de constater qu’il y a eu plus de […] Posted in Opinion
  • « Moment de Vérité » par Serge H. Moise11 décembre 2014 « Moment de Vérité » par Serge H. Moise A ce carrefour dramatique de notre histoire, une prise de conscience s'impose indubitablement. Reconnaissons que nous sommes tous, chacun en ce qui le concerne, sinon fautifs, du moins […] Posted in Opinion
  • « Bouche bée! » par Serge H. Moise28 octobre 2015 « Bouche bée! » par Serge H. Moise Me. Serge H. Moise Nous avons toujours la bouche grande ouverte pour une raison ou une autre. Si ce n’est par surprise ou admiration c’est par dépit ou remords. Deux cent douze […] Posted in Opinion
  • « De mal en pis » par Serge Moise1 décembre 2013 « De mal en pis » par Serge Moise                                                       […] Posted in Opinion
  • Haiti : « Contradictions et Paradoxes »10 août 2012 Haiti : « Contradictions et Paradoxes » par Me Serge H. Moise         Il y a si longtemps, beaucoup trop longtemps maintenant que nous suivons les mêmes sentiers qui ne nous mènent nulle part. Et  bon an mal an, […] Posted in Opinion
  • « Alerte! » par Serge H. Moise1 juillet 2013 « Alerte! » par Serge H. Moise Emmanuel Dubourg, député  au parlement québécois Nos plus ou moins scolarisés qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez et qui se targuent d’être de grands […] Posted in Opinion
  • « Proposition de sortie de crise » de Me Jean-Henry Céant7 octobre 2014 « Proposition de sortie de crise » de Me Jean-Henry Céant       Par Serge H. Moïse  Jean-Henry Céant           Devons-nous conserver encore l’espoir que nos leaders sauront se montrer à la hauteur de la situation chaotique à laquelle […] Posted in Opinion
  • « Qui sommes-nous? » par Serge Moise18 mars 2014 « Qui sommes-nous? » par Serge Moise       Serge Moise Un peuple c’est d’abord, un territoire, une population et un gouvernement. A cela s’ajoute naturellement le principal facteur de son […] Posted in Opinion
  • « La dégringolade » par Serge H. Moise31 octobre 2013 « La dégringolade » par Serge H. Moise Serge H. Moise  Tout ce qui se répète trop  devient fade et rebutant nous dit le vieil adage. Cela semble se confirmer depuis quelque temps dans notre coin de pays des […] Posted in Opinion
  • « Quo vadis? » par Serge H. Moise29 juillet 2017 « Quo vadis? » par Serge H. Moise Serge H. Moise En l'an de grâce mil huit cent trois (1803), le défi majeur à relever pour le peuple haïtien en devenir, était de rompre les chaînes de l'esclavage, ce qui fut fait aux […] Posted in Opinion
  • « Dignité d’abord » par Serge H. Moise12 juillet 2015 « Dignité d’abord » par Serge H. Moise Me. Serge H. Moise L’oisiveté est la mère de tous les vices, dit le vieil adage. Un peuple qui n’est pas mis au travail et ce, dans les meilleures conditions humaines, est condamné à […] Posted in Opinion
  • La République Téméraire,par Serge H. Moise23 janvier 2017 La République Téméraire,par Serge H. Moise Serge H. Moise Le premier janvier de l’an de grâce mil huit cent quatre, une horde de Nègres égarés dans la zone caraïbéenne, infligèrent à l’ordre mondial une redoutable remontrance […] Posted in Opinion
  • « Le groupe des 13 » par Serge Moise28 août 2013 « Le groupe des 13 » par Serge Moise Serge MoiseSimon Dieuseul Desras, President du senat Haitien Nous sommes heureux d’apprendre que suite à la  rencontre de certains parlementaires dont le président du sénat, […] Posted in Opinion
  • « De crise en crise » par Serge H. Moise9 septembre 2013 « De crise en crise » par Serge H. Moise Serge Moise  Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit le vieil adage.         Certains semblent en faire le leitmotiv de leurs vies car, il est inconcevable que la […] Posted in Opinion
  • « Angoisses » par Serge Moise20 novembre 2013 « Angoisses » par Serge Moise Serge Moise        Depuis la chute de la dictature, la population haïtienne qui s’attendait à une vie meilleure, au sein d’un État de droit où le […] Posted in Opinion
  • Félicitations au Barreau de Port-au-Prince, par Serge Moise6 août 2013 Félicitations au Barreau de Port-au-Prince, par Serge Moise Serge Moise        Nous applaudissons des deux mains l’heureuse initiative de notre barreau dans le dossier impliquant notre jeune confrère Me André […] Posted in Opinion
  • « Haïti dans l’impasse » par Serge H. Moise13 février 2015 « Haïti dans l’impasse » par Serge H. Moise Serge H. Moise Deux siècles d’histoire au cours desquels la fiction semble plus vraie que la réalité. Christophe Colomb se rendant aux Indes par la route de l’est échoue par […] Posted in Opinion
  • « Scandale dans la famille » par Serge Moise14 octobre 2013 « Scandale dans la famille » par Serge Moise Serge MoiseLe droit et la morale ont le même centre mais pas la même […] Posted in Opinion
  • « Homo homini lupus » par Serge H. Moise14 septembre 2013 « Homo homini lupus » par Serge H. Moise Serge Moise      Les vertus se perdent dans l’intérêt comme les fleuves dans la mer.                                                                           François de la […] Posted in Opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *