O.J. Simpson libéré après neuf ans en prison

O.J. Simpson libéré après neuf ans

O.J. Simpson signant les documents pour sa sortie, au Centre correctionnel Lovelock, samedi.

AP, BROOKE KEAST/NEVADA DEPARTMENT OF CORRECTIONS

Associated Press
Las Vegas

L’ancienne star du football américain O. J. Simpson a été libérée de prison à 12h08 AM, heure de l’Est, dans la nuit de samedi à dimanche.

Âgé de 70 ans, O.J. Simpson a quitté la prison de Lovelock, dans le nord du Nevada, où il était détenu depuis neuf ans pour une attaque à main armée. Il sera maintenant soumis à cinq ans de probation.

En 2007, en compagnie de complices armés, Simpson avait fait irruption dans un hôtel de Las Vegas pour y récupérer des souvenirs sportifs auprès de revendeurs.

Condamné à l’origine à 33 ans de prison, il a convaincu la Commission des libérations conditionnelles à raccourcir sa peine, en juillet dernier.

Une porte-parole du centre correctionnel, Brooke Keast, a indiqué à l’Associated Press qu’un chauffeur non identifié est venu cueillir M. Simpson pour le conduire à un endroit qui n’a pas été révélé.

L’ex-détenu a signé les documents confirmant sa libération vêtu d’un pantalon et d’une veste en denim et portant une casquette.

La prison a diffusé une brève vidéo sur les médias sociaux où l’on peut voir un gardien annoncer à O.J. Simpson qu’il peut sortir et lui de répondre «OK». On peut le voir passer la porte de l’institution dans la noirceur de la nuit aux premières heures du jour prévu de sa libération par la Commission des libérations conditionnelles.

Un ami de l’ancien athlète, Tom Scotto, qui réside à Naples en Floride, a fait savoir par message texte qu’il se trouvait en compagnie de M. Simpson une heure après sa libération. Il n’a toutefois pas répondu aux questions visant à savoir où ils allaient et si des membres de la famille de M. Simpson étaient avec eux.

Tom Scotto avait assisté en compagnie de la soeur et de la fille d’O.J. Simpson à son audience devant la Commission des libérations conditionnelles en juillet dernier.

O.J. Simpson, qui avait été acquitté en 1994 du meurtre de son ex-épouse Nicole Brown et d’un ami de celle-ci Ronald Goldman, à Los Angeles, devrait retourner vivre en Floride, mais son avocat a refusé de confirmer l’information.

Éviter les médias

Les services correctionnels de la Floride ont indiqué ne pas avoir reçu de demande de transfert du Nevada au sujet de M. Simpson.

La décision de libérer le célèbre détenu en pleine nuit a été prise dans le but d’éviter l’attention des médias.

Les conditions de probation d’O.J. Simpson citent notamment l’interdiction de consommer des drogues illégales et une limite de consommation d’alcool équivalente au taux d’alcoolémie maximum légal pour conduire un véhicule au Nevada.

Il lui est aussi interdit d’entrer en contact avec des criminels ou toute personne désignée par l’État du Nevada. Il doit aussi fournir son lieu de résidence aux autorités.

Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *