« La cité de la honte » par Serge Moise

translation services

Il n’y a pas si longtemps la nouvelle avait fait le tour suscitant scepticisme, révolte et dépit tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

          Comble d’ignominie, un sénateur de la république, dans une rage de colère n’a pu retenir ses bas instincts, arrosa le visage d’un juge de paix d’un jet de crachat au cours d’une émission de radio, en présence de plusieurs témoins et croyez-le ou non, la police ainsi que le parquet ont préféré jouer aux cons qui ne maîtrisent pas trop bien le concept d’immunité parlementaire  ont donc lassé l’affaire sans suite et le sénat n’a pipé mot.

          Quoi d’étonnant, à ce que dans un très bref délai, un autre éminent « parlementeur » décide de récidiver en s’improvisant arracheur de dents.

          Si le premier s’est révélé un délicat cas, il va de soi que le deuxième s’avère un vrai cas Lambert.

          Deux situations qui auraient dû donner lieu à des scènes tout à fait cornéliennes. Ces jeunes n’auraient jamais entendu parler de Rodrigue? Pourtant le Cid fut même traduit en créole par Nono Numa depuis belle lurette. Qu’à cela ne tienne puisque Dessalines na jamais eu à demander : Capois  as-tu du cœur?

          Il y a des affronts qui ne se lavent que dans le sang et lorsque les bras ont failli, l’on en punit la tête disaient les héros d’antan.

          Les temps ont hélas beaucoup changé car la nouvelle rengaine semble être « Pito nou lèd nou là »

          Les observateurs qui parlent de la pauvreté du pays et de la corruption font référence au délabrement de l’espace physique, aux détournements de fonds perpétués par tous les gouvernements qui se sont succédé depuis toujours mais, sauf erreur personne ne parle de la corruption la plus dévastatrice, celle de l’âme haïtienne.

          Il est vrai qu’un peu plus au sud, dans la belle ville des Cayes, un policier qui avait oublié son « immunité » chez lui s’est fait royalement corriger  par un député dont le système immunitaire balaye tous les microbes et virus

          Quand les valeurs cardinales ont perdu leur droit de cité, l’éthique, le respect de soi et des autres envolés dans la nébuleuse,

toutes les institutions vassalisées, la délinquance érigée en système et que la société reste les bras croisés dans la contemplation de cette dégénérescence, il s’en dégage un régime certes « à l’oral » comme le chante tristement Don Kato, mais pis encore, amoral!

          Cette fière cité qui a vu naître Seymour Pradel, Alcibiade Pomayrac, Jean Métellus, les Dougé, les Mathurin, les François, Alain Turnier, les Bastien, les Pierre-Louis, les Ménard pour ne citer que ceux-là, n’est donc pas épargnée. Le nivellement par le bas qui affecte le pays depuis les vingt-sept dernières années a gangréné le joyau du sud-est pour en faire : la cité de la honte. Triste destin!

                                              SHM av.

Cliquez sur la fleche pour jouer la video

 

             

 

 

Follow @ haitiinfos1804

Join our circle at  plus.google.com / haitiinfos

Send your articles, jokes, personal stories and press releases to

haitiinfos1804@gmail.com

 

 

 

Les Aphorismes de Maître Moïse

Les Aphorismes de Maître Moïse

“Voici un livre qui, dans des mots simples, essaie de définir le bonheur et tente de le remettre à la portée des jeunes et des moins jeunes.Rempli de cette sagesse mélancolique et de cette lucidité qui ne s’acquiert qu’avec l’addition des années, l’auteur, sans prétention, ni outrance de langage, nous offre une réflexion sur les choses et les gens, une philosophie du quotidien, une façon neuve et inattendue de voir le monde.” (Charles Dupuy)

 

Un recueil de courtes phrases pleines de sens, et de cette sagesse qu’ont ceux qui regardent le monde qui les entoure du haut de l’arbre de la connaissance. Avec détachement et pertinence, mais sans jamais faire preuve de prétention, Serge H. Moïse nous fait profiter de son expérience et de ses réflexions, dans des axiomes simples mais d’une justesse surprenante. Parfois drôles, souvent évidents mais toujours vrais, les aphorismes de Maître Moïse balisent un chemin empreint de sérénité et de bonheur.

Prix : 13,00 € / 13,95 $ Cdn  –  44 pages  –  ISBN : 9782924020517  –  Philosophie

 

 

COMMANDER LE LIVRE

   Version Papier :

12,35 €  (-5%)

   Version PDF :

6,49 €

   Vente au Canada   

   Version papier :

13,95 $ Cdn

Commandez en cliquant ici

 

 

 

 

Pour commander le livre magistral de Me Serge Moise, cliquez ici

 

Share Button

A lire aussi/More from the site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *