Cette insolence nègre qui continue de contrarier les âmes blanches

par Eduardo Galeano
N’importe quelle encyclopédie te dira que le premier pays d’Amérique devenu indépendant c’étaient les Etats-Unis. Ces Etats-Unis là comptaient 650,000 esclaves qui ont continué à l’être durant cent ans. La première Constitution établissait d’ailleurs qu’un « noir équivaut aux trois cinquièmes d’une personne ».
Interroge n’importe quelle encyclopédie pour savoir quel pays a, le premier, aboli l’esclavage, t’auras toujours la même réponse, l’Angleterre. Sauf que ce pays ce n’est pas l’Angleterre, mais Haïti, un pays qui continue à expier ce pêché de dignité.
Les esclaves noirs d’Haïti ont mis en déroute les glorieuses armées de Napoléon Bonaparte, une humiliation que l’Europe ne leur a jamais pardonnée. Durant un siècle et demi, Haïti, coupable de sa liberté, fut obligée de payer à la France une indemnisation gigantesque. Mais cela n’a pas suffi : cette insolence nègre continue de contrarier les âmes blanches.
De tout cela, nous ne savons peu ou rien. Haïti est un pays invisible. Il n’est devenu visible que quand le tremblement de terre de 2010 a tué 300,000 haïtiens.
Il faut le répéter jusqu’à ce que les sourds l’entendent : Haïti est le pays fondateur de l’indépendance de l’Amérique et le premier au monde qui a banni l’esclavage. Il mérite bien plus que la notoriété due aux disgrâces.
Actuellement, les armées de différents pays, dont le mien, occupent Haïti. Comment justifie-t-on cette invasion militaire ? Haïti menacerait la sécurité internationale.
Rien de nouveau. Tout au long du 19e siècle, Haïti a déjà été une menace pour la sécurité des pays qui continuaient à pratiquer l’esclavage.
D’après Thomas Jefferson [troisième président des États-Unis, de 1801 à 1809, ndr], c’est d’Haïti que provenait la peste de la rébellion. En Caroline du Sud, on incarcérait tout marin Noir d’un bateau à quai, à cause du risque de contagion de la peste antiesclavagiste. Au Brésil, cette peste on l’appelait « haïtianisme ».
Au 20e siècle, Haïti fut envahie car c’était un pays « peu sûr pour ses créanciers étrangers ». Les marines ont commencé par prendre le contrôle des douanes et par livrer à la City Bank de New York la Banque nationale d’Haïti. Et ils y sont restés pendant 19 ans.
Obama Chavez
Venezuelan President Hugo Chavez gives the book “The Open Veins of Latin America” by Eduardo Galeano to President Barack Obama during the Summit of the Americas at in Port of Spain, Trinidad April 18, 2009. (Getty Images)
Le passage de la frontière entre la République Dominicaine et Haïti est surnommé « la mauvaise passe ».Malpasse. S’agit-il par ce nom de mettre en garde ? Tu t’apprêtes à entrer dans un monde noir, de magie noire, de sorcellerie… Le Vaudou, importé d’Afrique par les esclaves a pris racine à Haïti. On prétend qe ce n’est pas une religion. Pour les propriétaires de la Civilisation, le Vaudou est une affaire de Nègres : ignorance, arriération, pure superstition. Pourtant, l’Eglise catholique ne manque pas de fidèles capables de vendre les ongles des saints et les plumes des archanges !
Depuis quelques années, ce sont les sectes évangéliques qui se chargent de combattre la superstition en Haïti. Elles viennent des Etats-Unis, un pays où il n’y a jamais de 13e étage, dont les avions n’ont pas de rangée numéro 13, et habité par des chrétiens civilisés qui croient que Dieu a fait le monde en une semaine.
Dans ce pays, le prédicateur évangélique Pat Robertson avait expliqué le tremblement de terre de 2010 par le fait que les Noirs auraient arraché l’indépendance à la France à partir d’une cérémonie Vaudou durant laquelle, cachés au fond de la forêt, ils auraient invoqué l’aide du Diable. Le tremblement de terre ne serait que le prix de son aide !
L’occupation, qui dure depuis sept ans, coûte aux Nations Unies plus de 800 millions de dollars par an. Si ces sommes allaient à la coopération technique et à la solidarité sociale, ce serait une bonne impulsion pour l’énergie créatrice d’Haïti.
Haïti se sauverait ainsi de ses sauveurs armés qui ont une certaine tendance à violer, tuer et propager des maladies mortelles.
Haïti n’a pas besoin qu’on vienne multiplier ses calamités. Elle n’a pas besoin non plus de la charité. Comme le dit un vieux proverbe africain, la main qui donne est toujours au dessus de celle qui reçoit.
Elle a besoin de solidarité, de médecins, d’écoles, d’hôpitaux, d’une véritable collaboration qui lui permettre de retrouver la souveraineté alimentaire assassinée par le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et autres philanthropes.
Cette solidarité est notre gratitude, de nous, latino-américains, envers cette petite grande nation qui grâce à son exemple contagieux, nous a ouvert les portes de la liberté.

Eduardo Hughes Galeano (né le 3 septembre 1940 à Montevideo) est un écrivain et journaliste uruguayen, célèbre pour avoir écrit Les veines ouvertes de l’Amérique latine.
Eduardo_Galeano/wikipedia

* Paru dans L’Anticapitaliste n° 62. Initialement paru dans Brecha, Montevideo, le 5,1.2012. Traduit par nos soins.

Cliquez sur la fleche pour jouer la video

Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?

 Haïti, celle des jacobins noirs.

Haiti, celle de Toussaint Louverture.

Haïti, celle de Pétion.

Haïti, ou est arrivé Miranda avec un drapeau  (celui du Venézuéla) et un rêve de plusieurs années, et un projet pour la révolution  Sud-américaine.

Haïti celle de Bolivar

Haïti, celle de l’expédition des Cayes,

Haïti,la soeur,Haiti douloureuse réalité, Fidel Castro, comme toujours continue de lancer ses réflexions, ses idées, ses apports au monde dans lequel nous nous vivons. Et cet après midi m’est parvenu – ce matin plutôt, les réflexions de Fidel, les plus récentes, permettez moi de lire un partie de ces profondes réflexions de notre compagnon, camarade, commandant je lis :

« La Tragédie émeut, en toute bonne foi, un grand nombre de personnes, spécialement de son caractère naturel. Mais très peu d’entre elles s’arrêtent et se posent la question :

Pourquoi Haïti est-elle si pauvre ?

Pourquoi sa population dépend presque a 50% des mandats envoyés depuis l’extérieur par les familles?

Pourquoi ne pas analyser également  les réalités qui conduisent  à la situation actuelle d’Haïti et ses énormes souffrances ? J’ajouterai que ce moment douloureux parait opportun pour réfléchir et aller au fond des choses, Pourquoi Haïti est elle si pauvre ? Pourquoi il y a-t-il tant de misère en Haïti ?

Je poursuis la lecture de Fidel :

Le plus curieux de cette histoire c’est que personne ne dit un mot  pour rappeler que Haïti  a été le premier pays dans  lequel  400.000 africains mis en esclavage et objets du trafic des européens se sont soulevés contre 30.000 propriétaires blancs de plantation de canne  a sucre et de café accomplissant la première grande révolution sociale de notre hémisphère. Les pages  d’une indépassable gloire ont été écrites, là-bas. Le plus éminent général de Napoléon  a été vaincu  là-bas.Haïti est le produit net du colonialisme et de l’impérialisme  de plus d’un siècle d’emploi de ses ressources humaines dans les travaux les plus durs, des interventions militaires et d’extraction de ces richesses. Cet oubli historique n’est pas si grave devant la réalité  qui est que Haïti constitue une honte pour notre epoque, dans un monde l’exploitation et de pillage de l’immense majorité des habitants de la planète » et ensuite Fidel continue dans ses réflexions et en lançant des rayons de lumières pour cet instant que vit l’humanité.

Mais, c’est donc par la que nous commençons : Haïti est un produit net du colonialisme. Haïti est un produit net de l’impérialisme. Tant que ne s’achèvera pas le colonialisme  et je vais plus loin, tant que ne s’achèvera pas le capitalisme  nous aurons des situations et des peuples vivant la douloureuse situation que vit Haïti.

Je vous confesse mon expérience personnelle, lorsqu’il ya plusieurs années, pour la première fois, nous avons visité Haïti  je vous confesse, j’ai eu envie de me mettre à pleurer. Et un de mes compagnons, là avec ce peuple dans la rue, une allégresse, un espoir, une magie et une misère  et je me rappelle une phrase qui m’est sortie de l’âme, j’ai dit a mon compagnon le plus proche, a la descente d’une camionnette, nous voulions marcher un moment  et nous avons fini par courir dans une rue, je lui ai dit : regarde, compagnon, les portes de l’enfer habitées par des anges noirs. Car c’est un peuple plein de cela : c’est un peuple angélique je ratifie ce qu’a dit la Présidente Sylia : tout notre engagement, de notre peuple, de tout le peuple Vénézuélien, de la révolution bolivarienne avec le peuple d’Haïti,  avec sa douleur,  avec sa tragédie, avec son espoir.

 

 

Follow us on Twitter @haitiinfos1804
Find us on facebook.com/haitiinfos
Join our circle at plus.google.com/haitiinfos
Send  your articles, jokes, press releases and personal stories to
haitiinfos1804@gmail.com


Haiti Infos is also a FREE bi-weekly newspaper distributed in New York,New Jersey and Connecticut.

Advertise in the paper and get free advertising on our website and full time 24/7 promotion on all our social networks like Facebook,Twitter and Google+. Rates start at just $ 99.00 dollars a month for a business card sized ad !

Come to think of it,If you’re not advertising in Haiti Infos,

we’re both losing money.For details

and rates, get in touch with us  today at :

 

sales@HaitiInfos.net or call us today at 1-800-573-8071

 

If you’re not advertising in Haiti Infos, you’re missing sales that should be yours !

Share Button

A lire aussi/More from the site

43 Réponses à Cette insolence nègre qui continue de contrarier les âmes blanches

  1. Anonymous Répondre

    19 février 2013 a 8:29

    Quel bel article!!!!! Et oui ils n’arriveront jamais a effacer la mémoire noire, la mémoire haïtienne. Mon pays n’a pas seulement combattu pour les noirs de la colonie de st-dominque qui allait devenir HAITI, mais pour tous les noirs du monde et encore aujourd’hui on paie le prix de cet acte odieux, mais un jour viendra ou tous les fils de la patrie s’uniront encore une fois sous le drapeau bicolore chantant marchons unis pour vaincre nos démons intérieurs et pour libérer notre pays du neo- capitalisme.

    • janine Répondre

      1 juin 2014 a 8:39

      Je ne vois pas le rapport entre la Dominique et Saint-Domingue qui reprit son nom de Aiyti(Haïti) après l’indépendance,
      Vous parlez de St-Dominique.
      Ne confondez pas non plus Saint-Domingue d’aujourd’hui qui partage l’île avec Haïti et Saint-Domingue, non donné à notre île par les colons français.

  2. Jean NARCISSE Répondre

    28 mai 2014 a 7:17

    Nous le savons tous,”Haiti Pere de la liberte,est Victime de la plus grande conspiration Internationale pour avoir denonce et combattu l’exploitation de l’homme par l’homme!!!”

  3. Alphonsine Bouya Répondre

    29 mai 2014 a 4:47

    Rien à redire tant l’article est magnifique! Nous ne lasserons jamais de répéter et de crier ces vérités à la face du monde!

  4. Pierre Muller Gaspard Répondre

    29 mai 2014 a 11:29

    Haiti mwen fiere ke mwen ce haitien

  5. huguenaud pierre Répondre

    29 mai 2014 a 10:52

    Je vois dans une vision
    Mon bicolore monte vers le firmament
    Malgre la pluie,l’0rage et le vent…
    POETE, HUGUENAUD Pierre

  6. yvan francois Répondre

    30 mai 2014 a 7:16

    cet article sonne bien ,mais son echo ira t-il aux dirigeants actuels?

    • YEHOSHUA Répondre

      22 juin 2014 a 6:46

      Non, cet echo n’ira pas aux dirigeants actuels, il est deja dans leur instinct, c’est pourquoi ils n’arrivent pas dormir, autant que cette insolence les desoriente et retarde leur plan de domination (Le Nouvel Ordre Mondial). Tout comme il y a le bien et le mal, Dieu a deux peuples terrestres qui incarne l’esclavage et la liberté: ISRAEL ET HAITI.

      Soyons fiers d’etre Haitiens en plus d’etre Juifs par la foi (les chretiens).

      Le Regne de Christ est sur le point d’arriver, preparons-nous

  7. Lionel Benjamin Répondre

    30 mai 2014 a 9:25

    Dessalines apres l’Independance avait mis dans le budget de la Republique de l’argent pour aider les pays qui voulaient etre independants.Le seul pays a avoir fait cela.Haiti a libere toute l’Amerique Latine.En effet Haiti est le premier pays a etre Libre ,seul a la face du monde alors esclavagiste.C’est la seule revolution d’esclaves a avoir reussi,et pourtant on parle de Spartacus,jamais d’Haiti

  8. Sheila Buteau Répondre

    30 mai 2014 a 5:47

    Tres bel articel. Merci de partager. La premiere barriere est franchie maintenant il nous faut passer par la deuxieme etape comme des gens plus intelligents. Crier a plein gosier tous nos droits et tous nos exploits dans le passe, ca ne n’aidera point a nous faire entendre. L’approche doit etre diplomatique et professionnel, c’est notre seul chance. Nous devons ameliorer notre facon de penser. Nous devons arreter de repeter les memes erreurs que nos ancetres et nos grands-parents ont commises. L’homme est imparfait et le monde l’est aussi. L’aigrissemment qui existe dans notre societe est le mal contagieux qui derive de l’esclavage. Il est vrai que physiquement on est libre, mais nos ames sont encore esclaves et le pire dans tout ca, nous offrons nous-memes nos bras et notre cou pour qu’on y mette les chaines. C’est tout ce que j’ai a dire pour le moment. Shalom!

  9. Ernst Delma Répondre

    30 mai 2014 a 8:15

    Quel male courage! Il prend beaucoup de courage pour dire de telles verites a l’ONU, d’oser ainsi
    a la barbe des plus puissants de la terre.

  10. oscario Répondre

    30 mai 2014 a 9:52

    @Sheila
    conclure votre ecrit par Shalom trahi cet esclavage que vous denoncez aussi.On est deja assez mal foutu avec la France et comparses, il faut encore aller faire allegeance aux JJ

    Merci

  11. Emmanuel Répondre

    31 mai 2014 a 3:17

    je suis heureux que cet article puisse faire rever mes compatriotes.

    C’est bien de ressasser nos veilles gloires passees tout en continuant les betises du present.

    rever, rever, rever.

    echappez-vous de la realite que vous etes

    • Sheila Buteau Répondre

      1 juin 2014 a 8:18

      J’ai dit shalom parce que c’est ainsi que Jesus-Christ saluait les gens. Shalom ca veut dire;” Que la Paix soit avec vous. Le monde a change, la diplomatie met autour de la meme table les pires ennemis et ils font beaucoup de bonnes choses ensemble. Le probleme n’est plus celui d’une France asservissante mais des ames d’esclaves que nous les Haitiens avons gardees. Nous nous comportons comme des anciens esclaves par notre egoisme envers nos propres compatriotes. Un Haiten t’aidera a trouver un boulot dans un restaurant pour cirer les parquets mais jamsis pour obtenir un poste eleve specialement si vous avez les qualifications requises. Nous sommes encore esclaves par notre addiction a la mediocrite. Nous sommes une societe de poules. Quand un Haitien realise que vous exceller en quelque chose, il fera tout son possible pour vous empecher de le pratiquer. C’est la loi de l’aigle et de la poule. Quand un Haitien voit que vous excellez en quelque chose, il cherchera un autre tres mediocre en la meme matiere pour le faire passer comme meilleur que vous. L’aigle represente l’excellent et la poule le mediocre. La loi du sous-developpement est ainsi: “Que gagne le plus mediocre!” Nous crions a plein gosier: “Vive la liberte”. ” Mais, nous luttons de toutes nos forces pour empecher a notre pays d’avancer. Car, la richesse premiere est la ressource humaine. Si nous empechons aux ressortissants du pays d’utiliser leurs capacites, le pays ne aller de l’avant, c’est tout. Si vous bloquez le moteur d’une voiture t’emmenera-t-il quelque part? Notre societe est malade et ne dites que c’est la France ou les Etats-Unis qui paralysent les pattes de nos aigles. C’est nous avec notre haine et notre jalousie contre tout bon produit humain chez nous. A bon entendeur, salut!

      • Nancy Répondre

        7 juillet 2014 a 12:55

        Bravo ! Un discours qui sort de la victimisation permanente et qui permet de réflèchir à une nouvelle façon d’avancer

      • Judithe Vilaire-Devlin Répondre

        5 décembre 2014 a 5:36

        Bravo Sheila! We needed to hear someone with insight into the real problem of all people who remain in poverty and blame everyone but themselves! They are taking the easy road which takes them nowhere!

        • Sheila Buteau Répondre

          6 décembre 2014 a 7:59

          Thank you.

  12. Cliff Simon Répondre

    31 mai 2014 a 9:53

    Istoryen an byen devlope teks la
    Menm ide yo toujou la tout acsyon toujou K fet
    C selmen tet ansanm nan Q disparet pa koz anbisyo
    Entelektyel pap chita ak sak pakon li
    Chak moun ap kouri deye milyon pa yosan panse ak peyi
    C enperyalis la Q vin plante anbisyon an Q donnen divizyon an
    Ni li pa fasil poun ta derasinen plant sa a nan te nou poum padi nan sevo nou

  13. FT Répondre

    31 mai 2014 a 9:59

    Il est temps de construire le mât le plus du monde et faire flotter le drapeau de la LIBERTE, et l’appelé le “Tour de la liberté” parce que “The Land of free is Haïti”

    • Sheila Buteau Répondre

      1 juin 2014 a 8:35

      Haiti est bourree de richesse minerales mais la plus grande richessse c’est nous avec nos coeurs et notre vaillance, nos tetes et nos idees. Culture, diplomatie et professionalisme c’est ce qu’il nous faut pour avoir du succes. Haiti a besoin d’arreter de pleurnicher son sort. Nous avons ete aussi coupables que les Francais car nous avons vendu nos freres.
      Le 18 mai 1803 Jean-Jacques Dessalines fonda notre premier drapeau en se basant sur la question de couleur; nous devons arreter d’etre des noirs et anciens esclaves et d’etre tout simplement des etres humains. Il n’y a ni noirs, ni blancs mais des etres humains capables de penser et d’ameliorer le monde. L’esprit humain n’a pas de couleur. Notre cerveau est de la meme qualite et c’est ce qui nous rend superieurs aux animaux.

  14. L'Homme Quitombe A Pic Répondre

    31 mai 2014 a 8:43

    En lisant l’article, je n’ai pu contenir mes pleurs. Je suis fier d’etre haitien malgre tout, un jour viendra ou on se reveillera de cette lethargie et on prendra notre destinee en main.Le jour ou l’on fera la reconciliation a notre histoire et la reprise de notre mission historique, celle d’une nation phare un nation premier-nee, la mission de la revalorisation des noirs du monde. Ce jour-la, tout le monde tremblera et saura en effet ce qu’est Haiti.

  15. Arthur Répondre

    31 mai 2014 a 10:20

    Nous marchons avec nos livrets d’histoire dans nos poches. Nous ne sommes pas racuniers. Nous sommes simplement vigilants…Super article!

  16. André Fritz Dossous(Papados) Répondre

    1 juin 2014 a 9:08

    POUR SURVIVRE, Il faut que les nègres continuent à pratiquer SOUS D’AUTRES FORMES l’insolence de leurs Aïeux dans ce MONDE pavé de RACISTES.

  17. Mme Monette Jean Louis Répondre

    4 juin 2014 a 2:16

    Félicitations pour votre article

    • Monette Jean Louis Répondre

      12 juin 2015 a 6:30

      Je voudrais savoir qui a publié l’article de Galéano

      le 4 juin 2014 sur ce journal haitiinfos

      J’ai fait un commentaire

      félicitations pour votre article

      Mme Monette Jean Louis

      émail lydiaquebec@videotron.ca

  18. Michaele Répondre

    16 juillet 2014 a 7:14

    Tres bel article. Il est temps que les Haitiens se reveillent et prennent leur destin en mans.

  19. Irma bois Répondre

    27 juillet 2014 a 12:06

    Très bel article qui dit enfin tout…En effet Haiti à étonne le monde ,il l’étonnera encore et ce sera le centre de la conversion universelle,haiti sera une merveille aux yeux de l’humanité….paradoxalement toutes les nations sont chez nous,toutes les armées du monde se retrouvent chez nous,sauf la notre!!!!!!!? On essaie d’effacer notre mémoire en définissant l’île comme l’île d’hispagnola au lieu de l’île d’Haïti qui est composée de deux républiques:la république d’Haïti et la république Dominicaine ….soyons vigilants …on nous lâchera pas de si tôt…on veut à tout prix effacer 1804 de notre mémoire en le banalisant,ceci a été la plus grande révolution humanisme…..

  20. piard edmonde Répondre

    28 juillet 2014 a 7:14

    L’auteur de cet article est un fin specialiste des problemes socio-politiques et economiques de l’Amerique Latine, une si belle prestation sur Haïti nous valorise et nous porte a reflechir sur un passe souvent enfoue ds les geoles de l’histoire.

  21. schester thomas Répondre

    29 juillet 2014 a 5:41

    Mwen rete kwe yon jou ayiti desalin christophe avek tout zanset nou yoa va bel anko
    Le tout ayisyen va aprann bay tet yo valè fe moun respekte yo
    Sispann minimize bel ayiti cheri nou an le sa ayiti va bel anko

    • Jeangves Répondre

      31 janvier 2016 a 9:27

      Sam pa remem Nan bel atik sa yo so ke yo pale de kisa Haitien ap fè Mal depi 2syèk Nan yon nou fonde ak San, syè sou kadav esklavaj.konbyen lekol nou louvri? konbyen inivèsite nou louvri? Jouk jounen jodi a Nan pise Nan LA ri.. peyi bezwen kob anplye leta refize travay, nou telman volè, magouyè nou sispèk tout moun.Chak Gouvèman ki pase kreye de twa milyonè salop. Eske se rayi yo rayi nou ki fè nou Nan eta sa nou ye a vre o swa se nou ki lakòz?

  22. schester thomas Répondre

    29 juillet 2014 a 5:47

    Peyi tankou ayiti paka mare kou krab konsa yon jenèss kap fin deperi paske nou pa gen bon egzanp depi vrè zanset nou fin mouri
    Yo soti pou yo vann ayiti pou yo mete pitit tè dayiti yo deyò gran zanset yo te goumen pou yo mete nou lib men koz ayisyen pa gen tet ansann mesye blan ki oblije vin ban nou yon fek lòd pandan yap fin souse nou

  23. Patricia Répondre

    10 août 2014 a 8:35

    This article is most interesting- Would like to read it over and send you my input – I am Haitian and at first I was very insulted (the wording are belittling!) – but then again it’s your opinion- I’ll keep mine- Would like to be able to print it -please resend it to me at my e mail above so that I can discuss it with my Haitian friends – sending it to my e mail would make it printable –
    Thank you
    Patricia DLC

  24. Lucienne Jacques Répondre

    16 août 2014 a 12:52

    Quel article! d’autres en plus que cet article fait l’honneur du peuple haitien mais je dois vous dire que je me sens tout à fait ébranlée en le lisant,
    Chapeau à celui qui a écrit l’article

  25. Lucienne Jacques Répondre

    16 août 2014 a 12:58

    Cher monsieur Edouardo Galeano il me reste qu’à vous remercier pour avoir remonter la cote de notre estime et de vous féliciter pour ce merveilleux article tout en espérant que beaucoup d’autres vont le lire
    Merci
    Lucienne

  26. Ernst Chrisphonte Répondre

    12 septembre 2014 a 9:35

    C’est un bel article, j;en ai lu quelques un deja…
    Ne voyez vous pas que l’haitien est incapable de soulever ces problemes lui meme?
    Je connais ces histoires comme grand nombre d;entre vous, mais combien parmis nous a deja pris la decision de nous faire quelques choses?

    JE suis peut etre parano…

  27. Sheila Buteau Répondre

    6 décembre 2014 a 8:03

    Invitation to an event. The Christian Foundation for Orphans and Abused Children inaugural ceremony is happening on Saturday December 27th at 6:00 Pm at First Baptist Church Avondale Estates, 47 Covington Rd. Avondale Estates, GA 30002. For more information about us please visit our website at http://www.cfoac.org. Tel: 678-927-1592.

  28. Judith Orinel Répondre

    1 mars 2015 a 10:24

    Je suis haïtienne,je serai toujours fière de l’être.Encore plus fière de l’être sachant que d’autres pays nous envient pour cette cause

  29. Georges yve rene Répondre

    3 mars 2015 a 11:38

    Je suis fier d’être Haïtien et je le resterai toujours

  30. Pingback: Décès d'Eduardo Galeano, figure de la gauche latino-américaine - Haiti Infos

  31. carline chery Répondre

    16 mai 2015 a 9:56

    c’est un bel article, je vous felicite Mr Edouardo Galeano, merci! Sheila Buteau d’avoir denonce l’egoisme, le mal aime des haitiens qui se dechirent entre eux. Haiti reste et demeure le premier pays negres a se liberer de l’esclave des francais. je suis une haitienne et, je resterai une haitienne dans mon corps et dans mon ame, je n’arrete pas a dire ayiti cheri mwen renmen’w anpil.

  32. julian juan davys Répondre

    22 mai 2015 a 6:07

    Tres bel article, cependant le sort d’haiti demeure entre les mains de ces pays.

  33. Hans Répondre

    23 février 2016 a 11:18

    Ansambre ansambre touts les Noire au- mond acaux HAITI cherrie nous touts les noires au monde nous ‘ommes libre dant naux memoires aujourd’huit et demain et pour tout jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *